Observatoire des tout-petits

Menu
ENEnglish
20 mai 2020

«Après la crise du virus, il y aura une crise de santé publique». Entretien avec Alain Poirier

Face à face
Par L'équipe de l'Observatoire

Alain Poirier est médecin, spécialiste en médecine interne et en santé publique. Il oeuvre dans le réseau de la santé publique du Québec depuis 30 ans. Il a occupé le poste de directeur national de santé publique et de sous-ministre adjoint à la santé publique au ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec de 2003 à 2012. Il est actuellement directeur de santé publique par intérim en Estrie. Il participe également à des missions à l’étranger comme consultant-expert en santé publique.

Depuis quelques semaines, nous entendons plusieurs positions d’experts sur les effets du virus sur la santé des enfants. Certaines études semblent indiquer que les tout-petits ne seraient pas à risque (sauf quelques exceptions), tandis que des recherches sont plus pessimistes. Qu’en est-il exactement?

Il est très difficile de tirer des conclusions à l'heure actuelle. Les études se poursuivent, mais tous les experts arrivent à peu près à la même conclusion pour l'instant : il y a très peu de décès et d'hospitalisations pour les personnes âgées de moins de 30 ans. Cela est encore plus vrai pour les plus petits. Les études semblent plutôt montrer que les enfants sont moins enclins à attraper le virus et, s'ils l'attrapent, à développer moins de symptômes ou des symptômes plus légers que les adultes.

Aussi, je suis presque convaincu que nous allons faire la démonstration, dans un futur pas si lointain, que le virus qui circule n’est pas le même partout. À cause des mutations, certaines régions ont possiblement affaire à un virus plus sévère qu'ailleurs. Cela expliquerait aussi pourquoi la situation du Québec n’est pas la même que celle du reste du Canada. Nos cas sont venus d’autres endroits dans le monde suite à plusieurs voyages durant la semaine de relâche, ce qui n'est pas le cas pour les autres provinces. Ensuite, il existe des différences génétiques entre les populations et les individus. Cela pourrait aussi expliquer plusieurs différences dans les recherches. 

Qu’en est-il du risque épidémiologique des enfants? Est-il vrai de dire que les enfants sont des vecteurs de contagion importants?

En termes de transmissibilité, contrairement à d’autres virus respiratoires comme la grippe, il semble que le coronavirus actuel soit très peu transmis par les enfants. Le fait qu’ils ont moins tendance à développer des symptômes sévères peut être une explication. Très peu d’études tendent vers l’hypothèse que les enfants soient des vecteurs importants de transmission du virus. Tout ça est plutôt rassurant, surtout en contexte de déconfinement et de réouverture des services de garde et des écoles dans la plupart des régions du Québec.

À quoi doit-on s’attendre dans les prochaines semaines et les prochains mois au Québec?

Depuis la réouverture des services éducatifs à la petite enfance et des écoles en Estrie, nous n’avons pas vu de signes d’éclosion. Avec toutes les mesures mises en place partout, la probabilité d’une deuxième vague causée par ces réouvertures est très faible, à mon avis. Je suis plutôt confiant!

Je pense qu’il faut maintenant envisager la situation comme étant une crise de santé publique et non seulement comme une crise de maladie infectieuse. Il est maintenant temps de s’occuper des autres déterminants que sont la pauvreté, l’alimentation, la détresse psychologique, l’isolement et le soutien social.
Les gens ont-ils raison de craindre l’arrivée des Montréalais dans les régions du Québec cet été?

Les Montréalais ne sont pas plus infectieux que les autres Québécois. Si on fermait la ville, cela voudrait dire que l'on présume que les gens de Montréal sont plus porteurs que les autres. Peut-être, par contre, que le virus de la communauté métropolitaine est différent de celui que l'on retrouve ailleurs dans la province. La différence principale, c’est qu’il y a davantage de pauvreté à Montréal que dans les autres régions du Québec. Il y a aussi beaucoup plus de personnes qui habitent des logements trop petits ou inadéquats et une grande proportion de la population montréalaise occupe des emplois moins payants dans des services essentiels, comme les épiceries, par exemple. C'est ce qui pourrait expliquer qu'il y a davantage de cas dans la métropole qu'ailleurs au Québec. Des études nous renseigneront sur ce point, je l'espère. 

Finalement, nous aimerions vous laisser la parole. De quoi souhaiteriez-vous parler, maintenant? Que souhaiteriez-vous dire aux familles du Québec? De quoi ne parlons-nous pas assez, selon vous?

Je pense que maintenant que la menace du virus semble moins grande, il faut envisager la situation comme étant une crise de santé publique et non seulement comme une crise de maladie infectieuse. Il faut désormais s’occuper des autres déterminants mis de côté dans les dernières semaines: la pauvreté, l’alimentation, la détresse psychologiquel'isolement et le soutien social

Dans les mois à venir, nous pourrions voir une hausse de la consommation de drogues et d’alcool, une hausse du taux de suicide, de la détresse importante chez les familles, une hausse de la violence envers les femmes et les enfants, des troubles d’alimentation, etc. Aucun déterminant de la santé n’a été épargné par cette crise. Les conséquences seront énormes si on ne prend pas les mesures nécessaires, dès maintenant, pour venir en aide aux personnes dont la vulnérabilité s'est accentuée à travers la crise.

La pauvreté, l’alimentation, la détresse psychologique, l’isolement et le manque de filet social, en temps normal, sont de plus gros problèmes sur la santé des individus que le virus qui nous menace depuis février. Il faut s'en préoccuper maintenant, sinon les conséquences sur la société, à moyen et à long termes, seront énormes.

Contenu dans le même dossier

L'édito
	Même en pandémie, il n'y a pas de pause pour les enfants vulnérables
27 avril 2020

Même en pandémie, il n'y a pas de pause pour les enfants vulnérables

Voir le contenu
Pour sensibiliser
	Une invitation à veiller sur les tout-petits pendant et après la pandémie
30 avril 2020

Une invitation à veiller sur les tout-petits pendant et après la pandémie

Voir la vidéo
Sous la loupe
	COVID-19 et prix des aliments : la pandémie des inégalités?
29 juin 2020

COVID-19 et prix des aliments : la pandémie des inégalités?

Voir le contenu
Carte blanche
	13 médecins demandent un assouplissement des mesures pour les enfants
8 juin 2020

13 médecins demandent un assouplissement des mesures pour les enfants

Voir le contenu
Sous la loupe
	Les impacts possibles de la pandémie...
9 juin 2020

Les impacts possibles de la pandémie...

Voir le contenu
L'édito
	Vivre la pandémie sans assurance maladie
29 mai 2020

Vivre la pandémie sans assurance maladie

Voir le contenu
Face à face
	«Après la crise du virus, il y aura une crise de santé publique». Entretien avec Alain Poirier
20 mai 2020

«Après la crise du virus, il y aura une crise de santé publique». Entretien avec Alain Poirier

Voir le contenu
Sous la loupe
	International : les gouvernements agissent pour soutenir les familles vulnérables
21 mai 2020

International : les gouvernements agissent pour soutenir les familles vulnérables

Voir le contenu
Sous la loupe
	COVID-19 : la situation difficile des familles sans assurance-santé
20 mai 2020

COVID-19 : la situation difficile des familles sans assurance-santé

Voir le contenu
Carte blanche
	Carte blanche de Manon Poirier : Retour au travail - faire de la santé mentale une priorité
8 mai 2020

Carte blanche de Manon Poirier : Retour au travail - faire de la santé mentale une priorité

Voir le contenu
Agir
	Les créateurs de solutions
22 mai 2020

Les créateurs de solutions

Voir le contenu
Sous la loupe
	Après les «enfants du verglas», les «enfants de la COVID-19»?
15 mai 2020

Après les «enfants du verglas», les «enfants de la COVID-19»?

Voir le contenu
Le point
	Réflexions de l’Observatoire sur la réouverture des écoles et des services de garde éducatifs
1 mai 2020

Réflexions de l’Observatoire sur la réouverture des écoles et des services de garde éducatifs

Voir le contenu
Carte blanche
	Carte blanche de Marie-France Raynault : De la beauté peut-elle émerger du chaos?
28 avril 2020

Carte blanche de Marie-France Raynault : De la beauté peut-elle émerger du chaos?

Voir le contenu
Le point
	Plan de réouverture des services éducatifs à la petite enfance et des écoles primaires
28 avril 2020

Plan de réouverture des services éducatifs à la petite enfance et des écoles primaires

Voir le contenu
Entendu
	Réouverture des services de garde: des experts se prononcent
28 avril 2020

Réouverture des services de garde: des experts se prononcent

Voir le contenu
Sous la loupe
	Les impacts du virus sur la santé des enfants
29 avril 2020

Les impacts du virus sur la santé des enfants

Voir le contenu
Le point
	COVID-19 : effets de la crise sur les familles et le développement des tout-petits 
29 avril 2020

COVID-19 : effets de la crise sur les familles et le développement des tout-petits 

Voir le contenu
Sous la loupe
	Maltraitance chez les tout-petits : il est possible d'agir sur les facteurs de risque accentués par la crise actuelle
25 mars 2020

Maltraitance chez les tout-petits : il est possible d'agir sur les facteurs de risque accentués par la crise actuelle

Voir le contenu
Le point
	Coronavirus : Les tout-petits plus à risque de maltraitance. Entretien avec Sonia Hélie
21 avril 2020

Coronavirus : Les tout-petits plus à risque de maltraitance. Entretien avec Sonia Hélie

Voir le contenu
Sous la loupe
	COVID-19 : diminuer le stress parental et favoriser la conciliation famille-travail
2 avril 2020

COVID-19 : diminuer le stress parental et favoriser la conciliation famille-travail

Voir le contenu
Sous la loupe
	La conciliation travail-famille en temps de pandémie: comment les entreprises peuvent-elles s’ajuster?
6 mai 2020

La conciliation travail-famille en temps de pandémie: comment les entreprises peuvent-elles s’ajuster?

Voir le contenu
Sous la loupe
	COVID-19 et pauvreté : le Québec se mobilise pour protéger les familles vulnérables
8 avril 2020

COVID-19 et pauvreté : le Québec se mobilise pour protéger les familles vulnérables

Voir le contenu
Sous la loupe
	COVID-19 : prendre soin de la santé mentale des parents
15 avril 2020

COVID-19 : prendre soin de la santé mentale des parents

Voir le contenu
Sous la loupe
	COVID-19 : lutter contre l’effritement du soutien social des familles
27 avril 2020

COVID-19 : lutter contre l’effritement du soutien social des familles

Voir le contenu
Sous la loupe
	COVID-19 : bien loger les familles vulnérables
14 avril 2020

COVID-19 : bien loger les familles vulnérables

Voir le contenu
Sous la loupe
	COVID-19 : s’assurer que les familles mangent à leur faim
16 avril 2020

COVID-19 : s’assurer que les familles mangent à leur faim

Voir le contenu
Agir
	Les acteurs en petite enfance se mobilisent pendant la crise
27 avril 2020

Les acteurs en petite enfance se mobilisent pendant la crise

Voir le contenu
Entendu
	COVID-19: des personnalités publique prennent la parole
29 avril 2020

COVID-19: des personnalités publique prennent la parole

Voir le contenu
Fermer

Ce contenu
vous a-t-il
été utile?

Répondre au sondage