Observatoire des tout-petits

Menu
ENEnglish
21 avril 2020

Coronavirus : Les tout-petits plus à risque de maltraitance. Entretien avec Sonia Hélie

Le point
Par Florence Sara G. Ferraris

Alors qu’on ne mesure pas encore toutes les conséquences de la pandémie de la COVID-19, la chercheure Sonia Hélie s’inquiète grandement de la situation des tout-petits vulnérables depuis le début de la crise, car ces derniers se trouvent dans des situations de grande précarité en raison du confinement.


Sonia Hélie (Ph.D.) est chercheure à l'Institut universitaire Jeunes en difficulté du CIUSSS-Centre sud de l'Ile-de-Montréal, professeure associée à l'École de travail social de l'Université de Montréal et à la Faculté d'éducation de l'Université de Sherbrooke.

De quelle manière la période de confinement risque-t-elle de toucher les tout-petits vulnérables ?

En temps normal, l’écosystème dans lequel évoluent les enfants est complexe : il comprend leur famille, mais également leur milieu de garde, les membres de leur communauté et, plus largement, la société elle-même. En période de confinement, alors que les contacts extérieurs sont restreints au minimum, tout est bousculé. Il ne faut pas minimiser l’importance du réseau qui gravite habituellement autour des familles! Il est la soupape de beaucoup de parents et permet de désamorcer bien des crises…

Un parent plus stressé, même s’il est plein de bonnes intentions, aura nécessairement plus de difficulté à gérer sa colère ou à faire preuve de patience avec son enfant. Plus de difficulté aussi à pouvoir répondre à l’ensemble des besoins de son tout-petit, que l’on parle ici des besoins nutritionnels ou des besoins d’attention par exemple.
Qui plus est, le filet social qu’on essaie habituellement de mettre en place — et que représentent les garderies et les écoles — n’existe plus ; les enfants dans des situations à risque sont donc complètement seuls.

Il semble d’ailleurs y avoir une baisse du nombre de signalements en ce moment. Cela ne veut toutefois pas dire que les enfants sont plus en sécurité, au contraire, mais plutôt que ça se passe derrière des portes closes, sans témoin. C’est une situation extrêmement préoccupante et on ne pourra vraiment en mesurer les conséquences qu’au sortir de la période de confinement.

On doit également garder en tête que, généralement, très peu de parents passent autant de temps avec leurs enfants dans un espace restreint. Ce n’est pas quelque chose de nécessairement naturel. Alors si en plus on ajoute à cela le stress accru engendré par la situation exceptionnelle que l’on vit, une nouvelle précarité financière, une obligation de concilier les heures de travail aux responsabilités familiales… c’est un cocktail explosif.

Les facteurs de risque sont vraiment exacerbés par la crise actuelle. Or, un parent plus stressé — même s’il est plein de bonnes intentions — aura nécessairement plus de difficulté à gérer sa colère ou à faire preuve de patience avec son enfant. Plus de difficulté aussi à pouvoir répondre à l’ensemble des besoins de son tout-petit, que l’on parle ici des besoins nutritionnels ou des besoins d’attention par exemple.

Il faut que le système fasse preuve d’agilité et adapte les modes d’intervention durant la crise ; dans bien des cas, on ne pourra pas attendre après.
Et c’est sans compter les parents qui ont des vulnérabilités de santé mentale. Ont-ils accès aux mêmes services que d’habitude ? Est-il aussi facile pour eux d’avoir accès à leur médication ? Leur médication est-elle ajustée en fonction des nouveaux facteurs de stress qu’ils vivent? Il le faut, parce que sinon c’est à la maison que l'on verra des répercussions.

Qu’en est-il des enfants qui sont déjà pris en charge par le système ?

La situation est également préoccupante pour les enfants qui ont déjà été retirés de leur milieu familial. Il faut prendre en considération que, dans certains cas, la distanciation sociale mène à un arrêt temporaire des contacts de l’enfant avec son ou ses parents biologiques. Or, dans certains cas, ces contacts étaient bénéfiques. La situation actuelle ne va pas aider les réunifications familiales, c’est certain... Ce qui est sûr, c’est qu’il faut que le système fasse preuve d’agilité et adapte les modes d’intervention durant la crise ; dans bien des cas, on ne pourra pas attendre après.

Contenu dans le même dossier

L'édito
	Même en pandémie, il n'y a pas de pause pour les enfants vulnérables
27 avril 2020

Même en pandémie, il n'y a pas de pause pour les enfants vulnérables

Voir le contenu
Pour sensibiliser
	Une invitation à veiller sur les tout-petits pendant et après la pandémie
30 avril 2020

Une invitation à veiller sur les tout-petits pendant et après la pandémie

Voir la vidéo
L'édito
	Vivre la pandémie sans assurance maladie
29 mai 2020

Vivre la pandémie sans assurance maladie

Voir le contenu
Face à face
	«Après la crise du virus, il y aura une crise de santé publique». Entretien avec Alain Poirier
20 mai 2020

«Après la crise du virus, il y aura une crise de santé publique». Entretien avec Alain Poirier

Voir le contenu
Sous la loupe
	International : les gouvernements agissent pour soutenir les familles vulnérables
21 mai 2020

International : les gouvernements agissent pour soutenir les familles vulnérables

Voir le contenu
Sous la loupe
	COVID-19 : la situation difficile des familles sans assurance-santé
20 mai 2020

COVID-19 : la situation difficile des familles sans assurance-santé

Voir le contenu
Carte blanche
	Carte blanche de Manon Poirier : Retour au travail - faire de la santé mentale une priorité
8 mai 2020

Carte blanche de Manon Poirier : Retour au travail - faire de la santé mentale une priorité

Voir le contenu
Agir
	Les créateurs de solutions : Des organismes redoublent d'ingéniosité pour soutenir les familles malgré le confinement
22 mai 2020

Les créateurs de solutions : Des organismes redoublent d'ingéniosité pour soutenir les familles malgré le confinement

Voir le contenu
Sous la loupe
	Après les «enfants du verglas», les «enfants de la COVID-19»?
15 mai 2020

Après les «enfants du verglas», les «enfants de la COVID-19»?

Voir le contenu
Le point
	Réflexions de l’Observatoire sur la réouverture des écoles et des services de garde éducatifs
1 mai 2020

Réflexions de l’Observatoire sur la réouverture des écoles et des services de garde éducatifs

Voir le contenu
Carte blanche
	Carte blanche de Marie-France Raynault : De la beauté peut-elle émerger du chaos?
28 avril 2020

Carte blanche de Marie-France Raynault : De la beauté peut-elle émerger du chaos?

Voir le contenu
Le point
	Plan de réouverture des services éducatifs à la petite enfance et des écoles primaires
28 avril 2020

Plan de réouverture des services éducatifs à la petite enfance et des écoles primaires

Voir le contenu
Entendu
	Réouverture des services de garde: des experts se prononcent
28 avril 2020

Réouverture des services de garde: des experts se prononcent

Voir le contenu
Sous la loupe
	Les impacts du virus sur la santé des enfants
29 avril 2020

Les impacts du virus sur la santé des enfants

Voir le contenu
Le point
	COVID-19 : effets de la crise sur les familles et le développement des tout-petits 
29 avril 2020

COVID-19 : effets de la crise sur les familles et le développement des tout-petits 

Voir le contenu
Sous la loupe
	Maltraitance chez les tout-petits : il est possible d'agir sur les facteurs de risque accentués par la crise actuelle
25 mars 2020

Maltraitance chez les tout-petits : il est possible d'agir sur les facteurs de risque accentués par la crise actuelle

Voir le contenu
Le point
	Coronavirus : Les tout-petits plus à risque de maltraitance. Entretien avec Sonia Hélie
21 avril 2020

Coronavirus : Les tout-petits plus à risque de maltraitance. Entretien avec Sonia Hélie

Voir le contenu
Sous la loupe
	COVID-19 : diminuer le stress parental et favoriser la conciliation famille-travail
2 avril 2020

COVID-19 : diminuer le stress parental et favoriser la conciliation famille-travail

Voir le contenu
Sous la loupe
	La conciliation travail-famille en temps de pandémie: comment les entreprises peuvent-elles s’ajuster?
6 mai 2020

La conciliation travail-famille en temps de pandémie: comment les entreprises peuvent-elles s’ajuster?

Voir le contenu
Sous la loupe
	COVID-19 et pauvreté : le Québec se mobilise pour protéger les familles vulnérables
8 avril 2020

COVID-19 et pauvreté : le Québec se mobilise pour protéger les familles vulnérables

Voir le contenu
Sous la loupe
	COVID-19 : prendre soin de la santé mentale des parents
15 avril 2020

COVID-19 : prendre soin de la santé mentale des parents

Voir le contenu
Sous la loupe
	COVID-19 : lutter contre l’effritement du soutien social des familles
27 avril 2020

COVID-19 : lutter contre l’effritement du soutien social des familles

Voir le contenu
Sous la loupe
	COVID-19 : bien loger les familles vulnérables
14 avril 2020

COVID-19 : bien loger les familles vulnérables

Voir le contenu
Sous la loupe
	COVID-19 : s’assurer que les familles mangent à leur faim
16 avril 2020

COVID-19 : s’assurer que les familles mangent à leur faim

Voir le contenu
Agir
	Les acteurs en petite enfance se mobilisent pendant la crise
27 avril 2020

Les acteurs en petite enfance se mobilisent pendant la crise

Voir le contenu
Entendu
	COVID-19: des personnalités publique prennent la parole
29 avril 2020

COVID-19: des personnalités publique prennent la parole

Voir le contenu
Fermer

Ce contenu
vous a-t-il
été utile?

Répondre au sondage