Observatoire des tout-petits

Afficher le menu
ENEnglish

Les enfants ont-ils tous
des chances égales à leur
entrée à l'école?

Au Québec, 1 enfant sur 4 est vulnérable dans au moins un domaine de son développement. Cette proportion atteint 1 sur 3 dans les milieux les plus défavorisés et 1 sur 5 dans les milieux les plus favorisés. Comment pouvons-nous agir collectivement et dès la naissance, pour offrir aux enfants québécois des chances égales de réussite?

Est-il possible de changer les choses?
Consulter le dossier

Outils à télécharger

Vos réactions

Services éducatifs à la petite enfance
« Nous devons nous mobiliser, gouvernement, forces vives et membres de la société civile, et oeuvrer ensemble à créer des conditions favorables au bon développement de nos tout-petits. »
Monsef Derraji
PDG, Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec
Lire la lettre ouverte
Services éducatifs à la petite enfance
« Valoriser la profession et offrir des conditions d'exercice avantageuses permettraient de retenir les éducatrice et éducateurs déjà en poste et susciteraient plus d'intérêt pour ce domaine chez les jeunes. »
Catherine Gallien
Présidente de l’Association québécoise des éducatrices et éducateurs de la petite enfance
Lire la lettre d'opinion
Services éducatifs à la petite enfance
« Il importe ensuite de s’assurer de soutenir adéquatement tous ces services afin qu’ils puissent améliorer leur niveau de qualité, en ajustant les exigences de formation et en injectant des ressources financières suffisantes. »
Nathalie Bigras
Directrice scientifique, UQAM
Lire le communiqué
Services éducatifs à la petite enfance
« Ce rapport confirme de façon objective les opinions que j'avais quant à la qualité supérieure des CPE. [...] L’une des failles majeures des CPE toutefois, c’est qu’ils ne rejoignent pas suffisamment les enfants des milieux défavorisés. »
Pierre Curzi

Écouter l'entrevue
Services éducatifs à la petite enfance
« Pour élever la qualité éducative, cela prend des modèles d’accompagnement et des outils qui sont reconnus et efficaces. Trouver les leviers du développement professionnel et les conditions pour transformer nos pratiques, c’est tenir compte des intervenants, partir d’eux, faire avec eux et non à leur place. »
Loriana Giuliani et Karine Busilacchi
Cofondatrices du Centre d’aide et de soutien aux intervenants et organismes en petite enfance (CASIOPE)
Lire la lettre ouverte
Services éducatifs à la petite enfance
« 34 % des tout-petits montréalais issus des milieux défavorisés sont vulnérables à la maternelle dans au moins un domaine de développement. C’est une situation déplorable qui pourrait être améliorée si ces enfants fréquentaient un service de garde éducatif de qualité. »
Dre Mylène Drouin
Directrice de santé publique de Montréal
Lire le communiqué
Services éducatifs à la petite enfance
« C'est un faux «libre choix» qu'on laisse aux parents. Ils sont pris à la gorge et veulent payer le moins cher possible, alors ils ne peuvent pas tenir compte de la qualité des soins, même s'ils en sont conscients. [...] On empêche son enfant d'aller recevoir les soins déclarés parmi les meilleurs au monde selon les grandes revues scientifiques. »
Pierre Fortin
Économiste
Lire l'article
Services éducatifs à la petite enfance
« La première responsabilité du gouvernement, c'est d'offrir des services éducatifs à la petite enfance de la meilleure qualité possible. Surtout quand on parle de nos tout-petits. C'est ce qu'on a de plus précieux. »
Véronique Hivon
Vice-cheffe du Parti Québécois
Écouter le point de presse
Services éducatifs à la petite enfance
« Ce qu'on souhaite, c'est que l'ensemble des tout-petits aient les mêmes chances de réussir. Voilà pourquoi nos plus récentes mesures visent l'ensemble du réseau. »
Luc Fortin
Ministre de la Famille
Écouter l'entrevue
Services éducatifs à la petite enfance
« Tout le monde prône haut et fort que la qualité des services passe par les éducatrices. L’énorme problème qu’on a, c’est qu’on est en pénurie d’éducatrices qualifiées. On demande au gouvernement de subventionner le salaire des éducatrices qui sont qualifiées dans tous les services de garde à l’enfance. »
Marie-Claude Collin
Présidente de la Coalition des garderies privées non subventionnées du Québec
Lire l'article
Services éducatifs à la petite enfance
« Le choix des parents qui veulent décider du service de garde où ira leur enfant est moins libre qu’il ne le paraît. Il est influencé par l’accès, le prix et l’information. »
Paul Journet
Éditorialiste, La Presse +
Lire l'éditorial
Services éducatifs à la petite enfance
« Accepteriez-vous de vous faire opérer par une personne qui n’a eu que quelques heures de cours d’anatomie? Feriez-vous réparer votre voiture dans un garage où il n’y a presque pas d’outils? Curieusement, on dirait que le gros bon sens ne s’applique pas autant quand il est question des jeunes enfants. Comme si bien élever des enfants ça ne nécessitait pas un service de qualité. »
Sonia Daly
Doctorante en psychologie communautaire, Avenir d’enfants
Lire le billet de blogue
Services éducatifs à la petite enfance
« On ne s’improvise pas éducatrice ou éducateur. L’exigence d’avoir deux personnes sur trois formées dans les milieux éducatifs est beaucoup trop faible. Pourrait-on se limiter à ce faible pourcentage de personnel formé dans d’autres domaines ? »
Marc Boucher
Président de l’Association des enseignantes et enseignants en Techniques d’éducation à l’enfance
Lire la lettre ouverte
Services éducatifs à la petite enfance
« Les politiques publiques devraient s’inspirer des données probantes en matière d’éducation à la petite enfance. L’AQCPE encourage par ailleurs le gouvernement à prendre appui et à partager l’expertise des milieux qui réussissent déjà à offrir des services de très haute qualité. »
Geneviève Bélisle
Directrice générale de l'AQCPE
Lire le communiqué
Services éducatifs à la petite enfance
« Les gouvernements se sont concentrés sur l’accès à l’éducation à la petite enfance. Maintenant, ce qui est à travailler, c’est la qualité. »
Peggy Furic
Consultante, Direction de l’éducation et des compétences, OCDE
Écouter son allocution
Services éducatifs à la petite enfance
« Les gains des interventions en petite enfance sont parfois observables seulement plus tard dans la vie. »
Michel Boivin
Professeur titulaire, École de psychologie, Université Laval
Écouter le panel
Services éducatifs à la petite enfance
« La qualité des services éducatifs à l’enfance, ça coûte cher. Il faut donc investir. »
Nathalie Bigras
Professeure et directrice scientifique, Département de didactique, UQAM
Écouter le panel

Démarche de consultation sur les pistes de solution

1 enfant sur 4

Est vulnérable à la maternelle dans au moins 1 domaine de développement

Sur quoi se base-t-on?

L’Enquête québécoise sur le développement des enfants à la maternelle (EQDEM) réalisée en 2012 a fourni des informations sur l’état de développement de près de 65 000 enfants.

Cinq domaines ont été évalués :

  • la santé physique et le bien-être;
  • les compétences sociales;
  • la maturité affective;
  • le développement cognitif et langagier;
  • les habiletés de communication et les connaissances générales.

On a par exemple évalué le niveau d’énergie dont ils disposent (santé physique et le bien-être), leur capacité à s’exprimer (cognitif et langagier), à s’entendre avec les enfants qu’ils côtoient (compétences sociales), à gérer leurs émotions (maturité affective) et à comprendre la notion de temps (habiletés de communication et connaissances générales).

Cette proportion atteint
1 enfant sur 3

(31 %) dans les milieux les plus défavorisés

1 enfant sur 5

(21 %) dans les milieux les plus favorisés

Le portrait varie aussi d’une région à l’autre

À titre d’exemple, les régions suivantes : Laval (30%), Montréal (29%) et l’Outaouais (28%) comptent plus d’enfants à la maternelle vulnérables dans au moins un domaine de développement que le reste du Québec (26 %).

D’autres présentent une proportion moins élevée d’enfant vulnérables

Par exemple:

  • Capitale-Nationale : 23%
  • Lanaudière : 23%
  • Chaudière-Appalaches : 22%
  • Centre-du-Québec : 22%

Le milieu de vie est donc déterminant dans le développement des tout-petits

Est-il possible de changer les choses?

Des études ont démontré

Que la maladie ou un problème à la naissance expliquerait uniquement 5% des problèmes de développement chez les enfants.
Que les enfants les plus à risque sur le plan de leur développement sont aussi les plus réceptifs aux interventions et aux environnements stimulants.

Dans les milieux les plus défavorisés, la fréquentation d’un service de garde et d’une maternelle 4 ans contribue à réduire la proportion d’enfants vulnérables en ce qui a trait à leur développement.

Proportion d’enfants vulnérables dans les milieux les plus défavorisés :

23%

ayant fréquenté un service de garde et une maternelle 4 ans

44%

n’ayant pas fréquenté un service de garde et une maternelle 4 ans

Que la proportion des enfants qui présentent des vulnérabilités dans leur développement pourrait se limiter à 10% à condition de prendre les moyens qui s’imposent.

Que 1 dollar investi en vue de donner aux enfants un meilleur départ dans la vie présente un rendement de 4 à 9 dollars!

Comment est-ce possible?
Les sommes investies dans les services à la petite enfance permettent notamment de réduire le recours aux programmes d’aide sociale et d’augmenter le revenu moyen des personnes en ayant bénéficié, ce qui accroît les sommes perçues en impôt par le gouvernement.
En d’autres termes, bien que la situation soit préoccupante, il est possible d’agir!

Partager l’infographie du dossier

Infographie
Partage Pinterest

SOURCE DES DONNÉES

Les informations et données présentées dans ce dossier proviennent d’une analyse produite par l’Institut national de santé publique du Québec, pour le compte de l’Observatoire des tout-petits, en collaboration avec l’Institut de la statistique du Québec. Le document fait référence à plusieurs études réalisées dans divers pays, ainsi qu’à certains résultats tirés de deux grandes enquêtes québécoises :

  • l’Enquête québécoise sur le développement des enfants à la maternelle (EQDEM)
  • l’Étude longitudinale du développement des enfants du Québec (ÉLDEQ)
Fermer

Inscrivez-vous

à notre infolettre pour
ne rien manquer
Je m'abonne!