Observatoire des tout-petits

MenuAfficher le menu
ENEnglish
	Les Journées de la persévérance scolaire 2020 : Nos gestes, un + pour leur réussite! 
Du 17 au 21 février 2020

Les Journées de la persévérance scolaire 2020 : Nos gestes, un + pour leur réussite!

Du 17 au 21 février prochain auront lieu les Journées de la persévérance scolaire (JPS) sous le thème « Nos gestes, un + pour leur réussite ». Les JPS ouvrent le dialogue avec tous les membres de la communauté pour que ceux-ci s’expriment sur l’importance du rôle de chacun dans la création de conditions gagnantes en faveur de la réussite de tous les jeunes Québécoises et Québécois, dès la petite enfance, pour le développement de leur plein potentiel.  

Cette année, la campagne a pour objectif de souligner l’importance de la relation entre l’adulte et le jeune en rappelant qu’il est possible de poser une multitude de gestes, tant envers les tout-petits que les jeunes adultes, pour favoriser la réussite scolaire.

Chaque geste posé, qu’il soit individuel ou collectif, augmente le potentiel de réussite tout au long du continuum menant à la réussite éducative, qui commence dès la petite enfance.    

Lancées et portées par l'ensemble des Instances régionales de concertation (IRC) sur la persévérance scolaire et la réussite éducative du Québec, les JPS proposent à chacun de poser de petits gestes qui s’accumuleront et permettront entre autres de : 

  • souligner l’importance d’un engagement concerté pour soutenir les jeunes de tous les âges dans la réalisation de leur plein potentiel; 
  • valoriser les efforts déployés par nos jeunes pour réussir leurs études; 
  • les encourager à persévérer; 
  • célébrer le travail exceptionnel de ceux qui accompagnent les jeunes vers la réussite éducative; 
  • etc. 

La réussite éducative commence dès la petite enfance

Enfin, tel que le rappelle le Portrait 2019 des tout-petits du Québec, les conditions dans lesquelles grandissent les tout-petits ont une influence déterminante sur leur développement. Par exemple, les enfants des milieux défavorisés connaissent à l'âge de 3 ans 600 mots de moins que ceux de milieux favorisés. Ces écarts sur le plan du développement sont susceptibles d'influencer leur réussite scolaire au primaire et au secondaire, et même le niveau d'étude à l'âge adulte. La réussite éducative commence dès la petite enfance. 

Pour en savoir plus sur les JPS

 

Fermer

Inscrivez-vous

à notre infolettre pour
ne rien manquer
Je m'abonne!