Observatoire des tout-petits

	Quatre organismes s’unissent pour récolter des denrées pour les tout-petits
Du 12 au 26 avril

Quatre organismes s’unissent pour récolter des denrées pour les tout-petits

Moisson Rive-Sud, le Centre de bénévolat moisson Laval et Moisson Estrie s’unissent encore cette année pour la Grande récolte pour les enfants (GRPE), pilotée par Moisson Montréal. L’événement qui aura lieu du 12 au 26 avril a pour but de recueillir de la nourriture pour les organismes communautaires qui desservent ces régions.

Plus de 17 000 enfants de 0 à 5 ans souffrent d’insécurité alimentaire dans ces quatre régions, selon le communiqué publié par Moisson Montréal. L’objectif de la campagne est donc de récolter 100 000 kg de denrées qui seront distribuées à près de 200 organismes qui aident les tout-petits âgés de moins de 5 ans.

Voici quelques faits sur l’importance d’une saine alimentation dès la petite enfance, selon Josiane Cyr, nutritionniste en périnatalité et en petite enfance :

  • Les premiers aliments doivent être introduits autour de 6 mois car les besoins du bébé augmentent en termes de calories et de nutriments.
  • Le fer est particulièrement important car vers 6 mois, les réserves de fer que bébé avait à la naissance sont généralement épuisées. Il faut donc que les aliments en fournissent. La carence en fer peut conduire à l'anémie. On sait que l'anémie peut avoir un impact sur le développement cognitif, et cet impact pourrait être irréversible et suivre l'enfant tout au long de sa vie.
  • Une alimentation variée et équilibrée est importante dès le plus jeune âge car les besoins liés à la croissance et au développement du cerveau sont très élevés. Des carences nutritionnelles peuvent affecter le développement de l'enfant, notamment celui du cerveau.
  • Une alimentation inadéquate peut conduire à l'obésité et à des maladies qui y sont associées, comme le diabète de type II. L'apparition de ces maladies à un jeune âge peut prédisposer l'enfant à des maladies chroniques plus tard dans sa vie.
  • L'accès à des aliments de qualité non transformés permet d'offrir aux enfants une alimentation avec une plus grande teneur en éléments nutritifs. Comme les enfants ont de petits estomacs, tout ce qui entre dans la composition de leur repas devrait le plus possible fournir une bonne valeur nutritive. Le fait que les parents cuisinent à la maison favorise l'apprentissage de saines habitudes alimentaires par les enfants.

Faites un don 

Par Elise Tardif-Turcotte

Fermer

Inscrivez-vous

à notre infolettre pour
ne rien manquer
Je m'abonne!