Observatoire des tout-petits

MenuAfficher le menu
ENEnglish
	Commission Laurent – La crise de la COVID-19 menace la sécurité des enfants, surtout les plus vulnérables.
26 mars 2020

Commission Laurent – La crise de la COVID-19 menace la sécurité des enfants, surtout les plus vulnérables.

La présidente de la Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse, Régine Laurent, implore le ministère de la Santé et des Services sociaux d’agir rapidement pour soutenir les familles et minimiser les impacts de la crise de la COVID-19 sur les enfants, surtout les plus vulnérables.

Les mesures prises par le gouvernement du Québec pour ralentir la propagation de la COVID-19 sont nécessaires, mais elles bouleversent le milieu de vie des enfants, met en garde la présidente de la Commission sur la DPJ Régine Laurent. 

Différents facteurs contribuent à élever de façon significative le niveau de stress dans les familles :

  • le confinement prolongé ;
  • le changement drastique dans la routine quotidienne ;
  • les contacts interpersonnels limités ;
  • l’isolement des familles ;
  • les pertes d’emploi et de revenus ;
  • la peur de contracter la maladie ;
  • l’incertitude quant à l’issue de la situation.

Cette crise « créé une zone de risque de maltraitance des enfants », surtout dans les familles déjà touchées par diverses problématiques personnelles ou sociales. 

Veiller collectivement sur nos enfants

À la lumière de ces informations, Régine Laurent demande au ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant, d’agir rapidement pour soutenir les parents durant les semaines de confinement, alors que leurs enfants sont perturbés par les restrictions imposées et la tension ambiante.

Elle ajoute du même souffle que nos enfants ont besoin de sentir que nous veillons collectivement sur eux, malgré la gravité et la complexité de la situation.

« Le bien-être et la sécurité des enfants et des jeunes ne doivent pas sortir de notre radar de vigilance sociale pendant cette pandémie. Demeurons bienveillants envers nos enfants tout en menant la bataille contre la COVID-19 », conclut Régine Laurent.

 

 Pour en savoir plus 

Fermer

Inscrivez-vous

à notre infolettre pour
ne rien manquer
Je m'abonne!