Observatoire des tout-petits

MenuAfficher le menu
ENEnglish
	Une nouvelle trousse pour faciliter la poursuite de l'allaitement après l'entrée en service de garde
8 octobre 2020

Une nouvelle trousse pour faciliter la poursuite de l'allaitement après l'entrée en service de garde

Le Mouvement allaitement du Québec (MAQ) a lancé récemment une trousse d’outils afin de faciliter la poursuite de l’allaitement une fois l’enfant entré en service de garde éducatif.

Pour protéger l'allaitement 

Cette trousse est le fruit du travail d’un comité d’experts qui a fait des recherches et une analyse sur le terrain, pendant plusieurs mois. Le MAQ souligne que l’objectif n’est pas de faire la promotion de l’allaitement mais bien de « veiller à la protection de l’allaitement ».

Elle s’adresse aux parents, aux responsables et éducateurs en service de garde et aux organismes communautaires en allaitement, en proposant :

  • Pour les parents:
    • un dépliant qui contient des trucs, des conseils et des suggestions de ressources. Il expose aussi des témoignages et des pistes de réflexion pour trouver un service de garde favorable à la poursuite de l’allaitement.
  • Pour les responsables des services de garde:
    • une affiche qui répertorie les pratiques favorables pour la poursuite de l’allaitement.
    • une affiche rappelant qu’il est facile de manipuler le lait maternel.
    • un feuillet qui explique pourquoi il est important de faciliter la poursuite de l’allaitement pour les familles qui font ce choix.
  • Pour le personnel éducateur des services de garde:
    • 10 fiches thématiques abordant différents enjeux et certains mythes entourant l’allaitement.
  • Pour les organismes communautaires:
    • un guide pratique de vingt-trois pages destiné aux travailleuses, travailleurs et bénévoles en allaitement pour soutenir les familles et le personnel des services de garde éducatifs dans la poursuite de l’allaitement.

De nombreux effets bénéfiques

Selon les données les plus récentes dont nous disposons, 89% des mères allaitent leur nouveau-né à la sortie de l’hôpital au Québec. Parmi les mères qui avaient initié l’allaitement, seulement 61,8% allaitaient toujours lorsque leur bébé avait 4 mois. De plus, 73,8% des mères qui avaient introduit d’autres liquides ou aliments solides pendant l’allaitement l’avaient fait avant l’âge de 6 mois.

Pendant les premiers mois de vie, l’allaitement, et en particulier l’allaitement exclusif pendant les six premiers mois, a de nombreux bénéfices sur la santé et le développement des enfants. En voici quelques-uns :

  • Diminuer l’incidence et la gravité de nombreuses infections (respiratoires, gastro-intestinales).
  • Diminuer le syndrome de mort subite du nourrisson.
  • Diminuer le risque de maladies cœliaques et de maladies inflammatoires de l’intestin, d'allergies (asthme, eczéma), du diabète de type 1 et de leucémie.
  • Prévenir également l’obésité pendant l’enfance, l’adolescence et à l’âge adulte. 
  • Favoriser le développement du langage (compréhension du vocabulaire, capacité à s’exprimer).

Les effets bénéfiques de l'allaitement sont encore plus évidents chez les bébés prématurés, notamment en ce qui a trait au développement cognitif.

À noter que l'Organisation mondiale de la santé, Santé Canada et la Société canadienne de pédiatrie recommandent de nourrir les bébés exclusivement avec du lait maternel jusqu’à l’âge de six mois, puis la poursuite de l’allaitement jusqu’à l’âge de deux ans (ou plus), accompagné d’aliments complémentaires.  

Pour aller plus loin

Pour consulter la trousse d'allaitement.

Pour consulter le site du Mouvement allaitement du Québec.

Fermer

Inscrivez-vous

à notre infolettre pour
ne rien manquer
Je m'abonne!