Observatoire des tout-petits

Afficher le menu
ENEnglish
	Des données sur le parcours éducatif préscolaire à Montréal
27 novembre 2019

Des données sur le parcours éducatif préscolaire à Montréal

La Direction régionale de santé publique de Montréal a publié la semaine dernière son Enquête québécoise sur le parcours préscolaire des enfants de maternelle (EQPPEM). On y remarque, entre autres, que les milieux défavorisés ont 2,5 fois moins de place en CPE que les quartiers les mieux nantis.

La proportion d’enfants montréalais ayant fréquenté un service éducatif au cours de la petite enfance est passée de 86 % en 2012 à 90 % en 2017 et l'augmentation est plus grande chez les enfants de familles à faible revenu que chez les familles mieux nanties. Bonne nouvelle? Pas nécessairement, nous apprend le Portrait du parcours éducatif préscolaire des enfants montréalais et son effet sur leur développement à la maternelle selon le statut socioéconomique

Quelques constats

  • Les enfants de familles à faible revenu sont moins nombreux en proportion à avoir fréquenté des services éducatifs que leurs pairs mieux nantis (84 % vs. 94 %);
  • Les enfants de familles à faible revenu qui ont fréquenté un service éducatif sont plus nombreux en proportion à avoir fréquenté exclusivement une garderie non subventionnée que leurs pairs mieux nantis;
  • La proportion d’enfants de familles à faible revenu ayant fréquenté exclusivement une garderie non subventionnée a augmenté d’environ 10 points de pourcentage de 2012 à 2017;
  • La proportion d’enfants de familles à faible revenu n’ayant jamais fréquenté un CPE s’élève à 66 % en 2017 (comparativement à 46 % chez leurs pairs mieux nantis);

Rappelons que les CPE représentent le modèle de services éducatifs à la petite enfance ayant, en moyenne, le niveau de qualité le plus élevé. Les quartiers les plus défavorisés de Montréal comptent cependant 2,5 fois moins de places en CPE que dans les quartiers plus favorisés alors que les enfants de familles à faible revenu bénéficieraient le plus de leur fréquentation.

L’effet de la fréquentation d’un service éducatif sur le développement des enfants

Les enfants ayant fréquenté exclusivement un service de garde éducatif ou exclusivement une maternelle 4 ans avant l’entrée à l’école sont moins susceptibles d’être vulnérables dans deux domaines ou plus de leur développement.

Pour aller plus loin

Pour lire les résultats de l’Enquête québécoise sur le parcours préscolaire des enfants de maternelle 2017 (EQPPEM)
Pour lire le dossier sur la qualité des services éducatifs au Québec

Fermer

Inscrivez-vous

à notre infolettre pour
ne rien manquer
Je m'abonne!