Observatoire des tout-petits

Afficher le menu
ENEnglish
	Un consortium international étudiera l’obésité infantile
22 janvier 2018

Un consortium international étudiera l’obésité infantile

Le Canada fera partie d'un consortium de 4 pays qui se penchera sur la question de l’obésité infantile.

Des chercheurs canadiens joindront leurs efforts à ceux de leurs homologues chinois, sud-africains et indiens pour étudier l'obésité, les maladies qu'elle engendre (comme le diabète et l’hypertension) ainsi que les façons de la prévenir.

Le programme de recherche s’intéressera aux interventions faites auprès de 4000 femmes recrutées en préconception ou enceintes, ainsi qu’à leurs enfants jusqu'à ce qu'ils atteignent l’âge de cinq ans. « Si on voit la vie comme une trajectoire, le concept, c’est qu’il y a une période pendant la grossesse et même avant la conception où la santé maternelle et la santé paternelle conditionnent la trajectoire. L’objectif du projet est axé sur l’hypothèse que cette période in utero est charnière pour la santé à long terme. On sait qu’il y a beaucoup de facteurs qui influencent le risque d’obésité chez l’enfant. On sait que ce n’est pas seulement le bon comportement; il y a beaucoup de facteurs dans l’environnement », explique le Dr Fraser de Sherbrooke.

Un autre des objectifs visés par l’étude est de donner le pouvoir aux familles de faire des choix de vie ayant un impact positif sur leur santé.

Le projet se déroulera dans 32 centres mères-enfants de Shanghai. En Chine, le taux d’obésité infantile a triplé entre 2002 et 2012 chez les enfants d’âge scolaire et chez les adolescents. On pointe notamment l’industrialisation et les changements des habitudes de vie pour expliquer ce taux alarmant. Les chercheurs aimeraient aussi évaluer le taux d’exposition aux produits chimiques dans l’environnement.

Avec ce projet, les chercheurs souhaitent trouver un moyen de mettre un frein à l’épidémie d’obésité touchant de plus en plus les pays à faibles et moyens revenus.

Cette étude est chapeautée par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) en collaboration avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS), dans le cadre de l'initiative Trajectoires de vie en santé.

Rappelons qu'au Québec, selon le Portrait des tout-petits québécois 2017, un enfant de 3 à 5 ans sur trois était à risque d’embonpoint, faisait de l’embonpoint ou était obèse.

Pour en savoir plus :

Fermer

Inscrivez-vous

à notre infolettre pour
ne rien manquer
Je m'abonne!