Observatoire des tout-petits

Menu
ENEnglish
29 septembre 2020

Bilan 2020 des DPJ : des données toujours préoccupantes

Le point

Les directeurs de la protection de la jeunesse (DPJ) ont présenté le 23 septembre dernier l'édition 2020 de leur bilan annuel. Sous le thème Plus forts ensemble, les auteurs du rapport reviennent sur les événements marquants de la dernière année : le décès de la fillette de Granby, la mise sur pied de la Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse et la pandémie de Covid-19 et ses effets sur les enfants vulnérables.

Des données toujours préoccupantes

Les DPJ ont traité 118 316 signalements d’enfants âgés de 0 à 17 ans, soit en moyenne 324 cas par jour. Cela représente une augmentation de 12% par rapport à l’année précédente (ou 35 cas de plus quotidiennement) et une hausse cumulée de 34,8% depuis 2015-2016.

Les auteurs notent que pour les mois d’avril, mai et juin, les signalements ont chuté de 20,5% par rapport à la même période l’an passé. Le confinement, et donc l’absence du filet social et l'isolement des enfants les plus vulnérables, expliquerait cette forte baisse : 34,1% des signalements traités par les DPJ proviennent des employés de différents organismes, 20,6% du milieu scolaire, 15% du milieu familial et 9,1% de la communauté (le reste, soit 21,2%, vient de la police). Les milieux scolaires et communautaires ayant été fermés pendant le confinement, il est normal d'observer une baisse importante des signalements pendant cette période, selon les auteurs.

« La responsabilité de la protection des enfants est avant tout collective. Chacun a le devoir de contribuer à cet effort pour assurer à chaque enfant la possibilité d’évoluer dans un environnement sain, propice à sa sécurité et à son développement ».
- Lionel Carmant, ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, par voie de communiqué

Les tout-petits aussi touchés

Voici les faits saillants qui touchent les enfants âgés de 0 à 5 ans :

  • 30% de l’ensemble des signalements traités par les DPJ concernent les tout-petits (soit 34 941);
  • De ce nombre, 41% ont été retenus (14 174), ce qui représentent 33% des signalements totaux retenus;
  • Le nombre de cas signalés est en hausse de 10% et le nombre de signalements retenus est aussi en augmentation, soit de 5%, comparativement à l’an passé.
Les motifs de signalements retenus les plus récurrents sont :

  • Négligence (3 278 cas soit 23%);
  • Risque sérieux de négligence (2 917 cas soit 21%);
  • Abus physique (2 837 cas soit 20%);
  • Mauvais traitements psychologiques (2 619 cas soit 18%);
  • Risque sérieux d’abus physique (1 389 cas soit 10%)

Les causes de prises en charge

En tout, 37 446 enfants de 0 à 17 ans ont été pris en charge par les DPJ cette année, une augmentation de 4% par rapport à l’année précédente. De ce nombre, 8 669 sont des enfants 0-5 ans (soit 23% de tous les enfants pris en charge); c’est 5% de plus qu’en 2019.

À noter que 64% des enfants accompagnés par les DPJ sont âgés de 12 ans et moins; ce chiffre est sensiblement le même que l’an dernier.

Les raisons principales des prises en charge de 0 à 5 ans par les DPJ sont :

  • Risque sérieux de négligence (3 195 cas soit 37%);
  • Négligence (2 279 cas soit 26%);
  • Mauvais traitements psychologiques (1 857 cas soit 21%);
  • Risque sérieux d’abus physique (534 cas soit 6%);
  • Abus physique (511 cas soit 6%)

Des leviers pour agir 

Lorsqu’il a pris connaissance du bilan, le ministre délégué Lionel Carmant a rappelé que le gouvernement s’est engagé, en juillet 2019, à investir 47 millions pour réduire les listes d’attente aux directions de la protection de la jeunesse, ainsi qu’un montant de 18 millions pour renforcer le mentorat et le soutien clinique.

Par ailleurs, un autre rapport est très attendu : celui de la Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse, présidée par Régine Laurent et mise en place à la suite de la mort tragique de la fillette de Granby en avril 2019. Le 18 décembre 2019 dernier, les commissaires émettaient ses premières recommandations, toutes axées sur la prévention et au soutien des familles vulnérables. Le dépôt du rapport final est prévu plus tard le 30 novembre 2020.

Par Maude Goyer

Contenu dans le même dossier

L'édito
	Prévenir plutôt que guérir
26 mai 2020

Prévenir plutôt que guérir

Voir le contenu
Pour sensibiliser
	Violence et maltraitance : Les tout-petits du Québec sont-ils à l'abri?
26 mai 2020

Violence et maltraitance : Les tout-petits du Québec sont-ils à l'abri?

Voir la vidéo
Le point
	Bilan 2020 des DPJ : des données toujours préoccupantes
29 septembre 2020

Bilan 2020 des DPJ : des données toujours préoccupantes

Voir le contenu
Décodé
	La commission Laurent décortiquée
26 mai 2020

La commission Laurent décortiquée

Voir la vidéo
Carte blanche
	Combattre sans merci le virus de la maltraitance envers les enfants
26 mai 2020

Combattre sans merci le virus de la maltraitance envers les enfants

Voir le contenu
Sous la loupe
	Comment prévenir la maltraitance?
26 mai 2020

Comment prévenir la maltraitance?

Voir la vidéo
5 sur 5
	5 faits sur la maltraitance
26 mai 2020

5 faits sur la maltraitance

Voir le contenu
Le point
	De nombreuses familles québécoises exposées aux facteurs de risque de la maltraitance
26 mai 2020

De nombreuses familles québécoises exposées aux facteurs de risque de la maltraitance

Voir le contenu
Le point
	Pour remettre la maltraitance au cœur de la santé publique : entretien avec trois expertes
26 mai 2020

Pour remettre la maltraitance au cœur de la santé publique : entretien avec trois expertes

Voir le contenu
Le point
	Covid-19 : Les facteurs de risques de maltraitance accentués par la crise
8 mai 2020

Covid-19 : Les facteurs de risques de maltraitance accentués par la crise

Voir le contenu
Le point
	Coronavirus : Les tout-petits plus à risque de maltraitance. Entretien avec Sonia Hélie
8 mai 2020

Coronavirus : Les tout-petits plus à risque de maltraitance. Entretien avec Sonia Hélie

Voir le contenu
Entendu
	L'importance de la prévention pour assurer des services de protection de qualité
26 mai 2020

L'importance de la prévention pour assurer des services de protection de qualité

Voir la vidéo
Sous la loupe
	Maltraitance : des conséquences persistantes
26 mai 2020

Maltraitance : des conséquences persistantes

Voir la vidéo
Face à face
	La prévention : au cœur des constats de la commission Laurent
26 mai 2020

La prévention : au cœur des constats de la commission Laurent

Voir la vidéo
Entendu
	Commission Laurent : 5 témoignages à réécouter
26 mai 2020

Commission Laurent : 5 témoignages à réécouter

Voir le contenu
Sous la loupe
	Ce qu’il faut retenir du rapport sur les 42 forums régionaux de la commission Laurent
23 juin 2020

Ce qu’il faut retenir du rapport sur les 42 forums régionaux de la commission Laurent

Voir le contenu
Sous la loupe
	Ce qu’il faut retenir du rapport Votre histoire de la commission Laurent
26 juin 2020

Ce qu’il faut retenir du rapport Votre histoire de la commission Laurent

Voir le contenu
Agir
	Des initiatives inspirantes pour soutenir les familles au bon moment
26 mai 2020

Des initiatives inspirantes pour soutenir les familles au bon moment

Voir le contenu
Crédits et références
	Merci à nos précieux collaborateurs!
26 mai 2020

Merci à nos précieux collaborateurs!

Voir le contenu
Fermer

Ce dossier sera mis
à jour en continu

Inscrivez-vous à notre infolettre pour ne rien manquer
Je m'abonne!