Observatoire des tout-petits

Données administratives
? Les données administratives sont des renseignements recueillis par des organisations publiques et privées dans le cadre de leurs activités courantes.

Proportion de naissances prématurées selon le type de naissance (simple ou multiple)

Mis à jour le 30 mars 2021

Définition de l’indicateur

Naissances survenues avant 37 semaines complètes de gestation parmi l'ensemble des naissances dont la durée de gestation est connue.

Notes importantes sur la définition

Naissances multiples : Tous les enfants nés lors d'un même accouchement sont désignés «jumeaux», y compris les triplés, les quadruplées, etc. Dans la vaste majorité des cas, les jumeaux sont issus de grossesses impliquant deux bébés.

Données provinciales

 
 

Source des données

Institut de la statistique du Québec, Registre des évènements démographiques.

Faits saillants provinciaux

Un peu plus de 7 % des bébés naissent prématurés. 

La part de naissances prématurées est d'environ 6 % lors d'une naissance simple. 

Les naissances prématurées sont beaucoup plus fréquentes lors de naissances multiples, avec généralement un peu plus de la moitié des jumeaux nés avant terme.

Auteur des faits saillants provinciaux

Institut de la statistique du Québec

Quels sont les effets pour les tout-petits?

La prématurité, et plus particulièrement la prématurité extrême (< 28 semaines de gestation), est un facteur de risque important de mortalité infantile.

Elle est également associée à de nombreuses conséquences négatives pour la santé et le développement global de l’enfant. Les bébés nés prématurément sont plus à risque de présenter des difficultés quant à leur développement moteur et cognitif. Ils sont aussi plus à risque de présenter des problèmes de comportement, des problèmes de mémoire et d’attention ainsi que des performances scolaires plus faibles. La prématurité est aussi associée à de moins bonnes fonctions langagières (compréhension du vocabulaire, capacité à s’exprimer, etc.). Cet écart au niveau langagier entre les enfants prématurés et non prématurés s’accentuerait entre 3 et 12 ans. Les risques d’effets délétères associés à la prématurité seraient accrus en situation de prématurité extrême. Par ailleurs, selon la littérature récente, les naissances à terme précoce (37 et 38 semaines de gestation) pourraient  aussi être associées à des difficultés de développement chez les enfants (performances scolaires plus faibles, problèmes de comportement, etc.).

Recension

Bibliothèques du CHU Sainte-Justine

Rédaction

Observatoire des tout-petits

Références

Dong, Y., Chen, S. J.  et al. (2012). A systematic review and meta-analysis of long-term development of early term infants. Neonatology, 102(3), 212-221.

Moore, G. P., Lemyre,B. et al. (2013). Neurodevelopmental outcomes at 4 to 8 years of children born at 22 to 25 weeks' gestational age: a meta-analysis. JAMA Pediatr, 167(10), 967-974.

Moreira, R. S., Magalhaes L. C.  et al. (2014). Effect of preterm birth on motor development, behavior, and school performance of school-age children: a systematic review. J Pediatr (Rio J), 90(2), 119-134.  

van Noort-van der Spek, I. L., Franken, M. C. et al. (2012). Language functions in preterm-born children: a systematic review and meta-analysis. Pediatrics, 129(4), 745-754.  

Vieira, M. E. et  Linhares, M. B. (2011). Developmental outcomes and quality of life in children born preterm at preschool- and school-age. J Pediatr (Rio J), 87(4), 281-291.  

Fermer

Section Données

Vous souhaitez contribuer à l'amélioration de la section Données de notre site? Répondez à ce sondage éclair.
Répondre