Observatoire des tout-petits

	Un sommet sur la persévérance scolaire et la réussite éducative
12 mars 2021

Un sommet sur la persévérance scolaire et la réussite éducative

Le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, vient d’annoncer la tenue d’un sommet sur la persévérance scolaire et la réussite éducative. L'événement intitulé les Rendez-vous pour la réussite éducative: l'éducation au-delà de la pandémie aura lieu de façon virtuelle les 31 mars et 1er avril.

Cette période de consultation permettra, selon le ministre, de réunir différents acteurs de l’éducation et les parlementaires afin d’échanger sur les effets pédagogiques et psychosociaux de la pandémie et sur des solutions concrètes pour les contrer. Le public sera également invité à participer aux discussions, mais le sommet se déroulera à huis clos.

Les thèmes suivants seront abordés :

  • La réussite éducative et le rattrapage;
  • L’évaluation et les encadrements pédagogiques;
  • La santé mentale et le bien-être à l’école.

Une vision commune pour l’automne

Le ministère souhaite que ces échanges permettent de doter le réseau scolaire d'une vision commune afin d’assurer la persévérance et la réussite du plus grand nombre d'élèves. Il souhaite ainsi permettre au réseau scolaire de se préparer dès ce printemps à répondre aux défis des mois et des années à venir.

«C'est un appel à la concertation, à la mobilisation et à l'action que je lance aujourd'hui afin de prioriser la réussite de tous les élèves et d'atténuer les conséquences que la crise pourrait avoir eues ou pourrait encore avoir sur eux à moyen terme. Tous ensemble, nous devons nous assurer que les enseignantes et enseignants ainsi que le personnel scolaire ont les outils nécessaires pour les soutenir. » - Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation

La réussite éducative commence dès la petite enfance

Rappelons que les conditions dans lesquelles grandissent les tout-petits peuvent influencer de façon déterminante leur développement. Par exemple, les enfants de milieux défavorisés connaissent 600 mots de moins que ceux de milieux favorisés à l’âge de 3 ans. Ces difficultés peuvent influencer la réussite scolaire au primaire, au secondaire et tout au long du cheminement scolaire d’une personne.

Pour aller plus loin

Communiqué du ministère de l’Éducation

Covid-19 : une transition scolaire réussie

Les Journées de la persévérance scolaire 2020

Par Elise Tardif-Turcotte

Fermer

Inscrivez-vous

à notre infolettre pour
ne rien manquer
Je m'abonne!