Observatoire des tout-petits

	Québec recevra jusqu’à 6G$ pour renforcer son réseau des services de garde éducatifs
13 août 2021

Québec recevra jusqu’à 6G$ pour renforcer son réseau des services de garde éducatifs

Québec recevra jusqu’à 6 milliards de dollars sur 5 ans du gouvernement fédéral afin de renforcer son réseau des services de garde éducatifs à l’enfance.

Cette entente a été annoncée le 5 août par les premiers ministres Justin Trudeau et François Legault.

Le gouvernement provincial s’est engagé à utiliser une partie de cet argent pour augmenter le nombre de places disponibles en service de garde, mais aussi pour améliorer les conditions de travail des éducatrices. Selon le premier ministre François Legault, il manque actuellement 37 000 places en service de garde au Québec.

Ces montants devraient notamment être mobilisés pour :

  • créer de nouvelles places en CPE ;
  • convertir des places non subventionnées en places en garderies subventionnées ;
  • améliorer les conditions salariales des éducatrices ;
  • contribuer au fonds consolidé du gouvernement du Québec pour payer d’autres dépenses ou réduire le déficit.

Un plan plus précis devrait être présenté à la rentrée.

« Nos deux priorités, c’est que tout le monde ait accès à une place et d’augmenter le salaire des éducatrices, qui sont sous-payées par rapport à la formation qui leur est exigée. » François Legault, premier ministre du Québec

Cette annonce intervient quelques mois après le dernier budget fédéral qui prévoit la création d'un système pancanadien de garderies à 10 $ par jour inspiré notamment du modèle des CPE du Québec.

Prises de parole

« Plus de que jamais, l'excellence des interventions pédagogiques doit être au rendez-vous, nos tout-petits ont droit à des milieux de vie de qualité et c'est ce qu'ils retrouvent dans le réseau des centres de la petite enfance (CPE) et chez les responsables des services éducatifs (RSE). » Francine Lessard, directrice générale du Conseil québécois des services éducatifs à la petite enfance (CQSEPE) - Lire le communiqué

« Nous pourrons enfin valoriser justement la profession d'éducatrice et la rendre plus attrayante pour les jeunes, dans un contexte de pénurie générale de main-d'œuvre. Un rehaussement important du salaire des éducatrices viendrait stimuler le programme travail-études mis en place par Québec pour attirer de nouveaux étudiants au DEC en éducation à la petite enfance » Geneviève Bélisle, directrice générale de l’Association québécoise des Centres de la petite enfance (AQCPE) - Lire le communiqué

« Toutes les études effectuées sur le sujet démontrent noir sur blanc la rentabilité économique d'un réseau public de la petite enfance accessible et universel. Tant pour la société, les familles que pour le développement des enfants ou l'avancement économique des femmes, les retombées ne sont plus à prouver. » Éric Gingras, président de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) - Lire le communiqué

 

Pour aller plus loin

Consulter notre dossier sur la qualité des services de garde éducatifs à l'enfance

 

Par Flora Faullumel

Fermer

Inscrivez-vous

à notre infolettre pour
ne rien manquer
Je m'abonne!