Observatoire des tout-petits

	Publication du Rapport sur l’éducation à la petite enfance 2020
13 juillet 2021

Publication du Rapport sur l’éducation à la petite enfance 2020

Le Atkinson Centre for Society and Child Development de l’Université de Toronto vient de publier la 4e édition du Rapport sur l’éducation à la petite enfance (REPE). On y apprend, entre autres, que le Québec a repris sa position de chef de file au pays en matière de services à la petite enfance.

La 4e édition du REPE dresse un compte-rendu des changements survenus dans les services à la petite enfance canadiens entre mars 2017 et mars 2020. Voici quelques faits saillants :

  • Le Québec retrouve le premier rang au pays en matière de services à la petite enfance avec un pointage de 11,75 sur 15, suivi de près par l’Île-du-Prince-Édouard (11,5). En queue de peloton se trouvent l’Alberta (4), le Yukon (5) et le Nunavut (5). La moyenne nationale est de 8,3.
  • Les investissements des provinces et territoires ont augmenté de plus de 3 milliards de dollars dans le milieu de l’éducation et de la garde des jeunes enfants entre 2017 et 2020, ce qui est plus du double des nouveaux transferts fédéraux effectués dans le cadre des accords bilatéraux. Cela porte le total des dépenses à l’échelle nationale à 14,6 milliards de dollars.
  • Il y a eu une augmentation de plus de 100 000 places en services de garde réglementés (en installation ou en milieu familial) pour les 0 à 6 ans. C’est plus du double de l’objectif fédéral.

En conclusion du rapport, l’expérience du Québec concernant les services de garde à faible coût est présentée comme un modèle à suivre pour le reste du pays. « Les gouvernements qui cherchent un bon moyen pour développer l’EAJE [services d’éducation et d’accueil des jeunes enfants] devraient s’intéresser de près au système public du Québec », peut-on y lire.

À propos du REPE

Publié pour la première fois en 2011, le Rapport sur l’éducation à la petite enfance découle d’une série de recommandations de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) pour amener les pays à améliorer leurs services consacrés aux jeunes enfants. Le REPE paraît tous les trois ans afin de suivre l’état de l’éducation à la petite enfance au Canada.

Le profil de chaque province et territoire est dressé selon 21 points de référence dans cinq catégories (gouvernance, financement, accessibilité, milieu d’apprentissage et responsabilité). Ces critères minimaux forment un cadre commun assurant la mise en place d’une programmation de qualité à l’échelle nationale.

Pour aller plus loin

Consulter le rapport sur l’éducation à la petite enfance (REPE) 2020

Accéder aux résultats spécifiques au Québec

Lire les précédents rapports

Consulter le volet dédié à l’accès à des services de garde éducatifs à l’enfance de qualité de notre Portrait des politiques publiques

 

Amélie Cournoyer

Fermer

Inscrivez-vous

à notre infolettre pour
ne rien manquer
Je m'abonne!