Observatoire des tout-petits

	Les inégalités économiques en hausse au Canada, selon un rapport
20 avril 2021

Les inégalités économiques en hausse au Canada, selon un rapport

L’Observatoire québécois des inégalités vient de publier le premier portrait général des inégalités économiques au Canada et au Québec, en mettant en lumière les principales tendances et causes de leur évolution au cours des 40 dernières années.

Le portrait de l’Observatoire québécois des inégalités couvre l’éventail des inégalités économiques, c’est-à-dire :

  • de revenu, à savoir les salaires, les rentes de retraite et les revenus de placement;
  • de richesse ou de patrimoine, soit les biens possédés, l’épargne, les investissements, mais aussi les dettes;
  • de consommation de biens et services, tels que l’alimentation, le logement, les loisirs et les transports.

L’objectif du portrait est de mieux comprendre les dynamiques historiques et actuelles des inégalités économiques, en plus de faire le point sur le rôle de la redistribution. Il s'interroge également sur leurs principales causes.

Parmi les principaux constats du portrait:

  • Comme dans la plupart des pays industrialisés, les inégalités économiques ont connu une tendance à la hausse au Canada depuis les années 1980. Elles se sont surtout accentuées dans les années 1980 et 1990, pour se stabiliser depuis les années 2000, notamment grâce à une augmentation du salaire minimum et à la solidité du marché du travail. 
  • Au Canada, les inégalités de revenu de marché (avant impôt) sont nettement supérieures aux inégalités de revenu disponible (après impôt).
  • Au Québec, les mécanismes de redistribution permettent de réduire d’environ un tiers les inégalités de revenu. Cela en fait l’une des provinces les moins inégalitaires après le prélèvement de l’impôt et les transferts gouvernementaux (p. ex. : assurance-emploi, allocations familiales, pensions de vieillesse).
  • Les politiques sociales et fiscales québécoises permettent de réduire les inégalités de revenus de plusieurs façons : réduction des écarts de revenu, diminution de la pauvreté, maintien de la taille des classes moyennes.
  • Le Québec se trouve toutefois parmi les provinces les plus inégalitaires sur les plans du patrimoine (biens possédés, épargne, investissements et dettes) et, dans une moindre mesure, de la consommation (alimentation, logement, loisirs et transports). Or, les différences entre les provinces demeurent faibles. 

Pour aller plus loin

Portrait général des inégalités économiques au Canada et au Québec  

L'Observatoire québécois des inégalités

Par Amélie Cournoyer

Fermer

Inscrivez-vous

à notre infolettre pour
ne rien manquer
Je m'abonne!