Observatoire des tout-petits

	L’organisation des services pour les tout-petits à risque de présenter des retards de développement
2 septembre 2021

L’organisation des services pour les tout-petits à risque de présenter des retards de développement

Lors du 88e congrès de l’Acfas en mai 2021, des membres du groupe de recherche GRAND-IR et leurs collègues ont orchestré le colloque virtuel « Comment organiser les services pour les enfants de 0-5 ans à risque de présenter des retards de développement ? ».

Divisé en trois blocs, le colloque a notamment permis :

  • d'explorer le contexte politique entourant le développement des enfants;
  • de dresser le portrait d’initiatives locales;
  • et d'aborder l’organisation des services pour mieux soutenir le développement des enfants vulnérables.

Fannie Dagenais, directrice de l'Observatoire, y a présenté le rapport Agir pour que chaque tout-petit développe son plein potentiel. En plus de souligner l'importance de la cohérence des politiques publiques dans une vision intégrée tenant compte du continuum de développement de l’enfant, elle a mis en lumière les quatre axes d’intervention identifiés dans le cadre du rapport Agir pour réduire les barrières d’accès à l’utilisation des services offerts aux familles et aux tout-petits, à savoir :

  • Aller à la rencontre des familles et miser sur plusieurs portes d’accès; 
  • Améliorer l’accès et la qualité des services et les adapter pour répondre adéquatement aux besoins des familles les plus vulnérables, et réduire les iniquités;
  • Mieux comprendre les besoins et évaluer les actions mises en place, dans une perspective d’amélioration continue;
  • Soutenir la mobilisation et le travail intersectoriel à tous les paliers.

> Pour écouter sa présentation complète

Des pistes pour améliorer l'accès aux services professionnels

Parmi les priorités identifiées lors de l’évènement, une amélioration significative de l’accès aux services professionnels pour les enfants de 0 à 5 ans s’avère nécessaire. Cette amélioration pourrait notamment passer par le biais d’une plateforme numérique facilitant le dépistage d’indices de retard et par le rehaussement de l’offre de services d’intervention adaptés aux besoins des enfants. D’autres outils de surveillance, d’analyse, de mesure et d’accompagnement ont également été présentés, incluant l’ABCdaire 18mois+, un outil de surveillance développementale populationnelle des enfants québécois âgés de 18 mois.

L'importance d'une approche intersectorielle

Les huit présentations offertes lors du colloque ont fait ressortir l’importance et le désir collectif de soutenir les enfants et leurs familles dans un contexte de vulnérabilité, afin que chaque tout-petit puisse développer son plein potentiel. Par une approche intersectorielle et systémique, plusieurs présentations ont ainsi permis à l’auditoire de mieux comprendre l’importance du milieu de garde, des professionnels non-éducateurs, des travailleurs de proximité, des parents ainsi que du secteur communautaire pour répondre aux besoins des enfants. Par exemple, le rôle central des organisations communautaires et la plus-value de leur collaboration avec des professionnels de la santé ont été illustrés par la présentation d’un projet de développement d'un service d'ergothérapie communautaire en Estrie.

Somme toute, la surveillance, le dépistage et les interventions intersectorielles sont apparus comme des thèmes rassembleurs durant ce colloque. Appuyés par la collaboration entre les différents paliers gouvernementaux, mais aussi avec d'autres acteurs comme les organismes communautaires, ces leviers s'inscrivent dans la quête d’une organisation de services permettant de mieux soutenir les tout-petits à risque de présenter des retards de développement et leurs familles.

Pour accéder à chaque conférence :

Pour aller plus loin

Pour revoir le colloque entier, incluant les périodes de questions et le panel, vous pouvez cliquer ici.

Pour plus d’information sur les projets de recherche du groupe de recherche GRAND-IR, visitez le :  https://labo-grandir.com/

 

Par Sophie Audette-Chapdelaine

Fermer

Inscrivez-vous

à notre infolettre pour
ne rien manquer
Je m'abonne!