Observatoire des tout-petits

Afficher le menu
ENEnglish
	Les déterminants de la vulnérabilité des pères revisités
24 février 2020

Les déterminants de la vulnérabilité des pères revisités

Le chercheur Carl Lacharité a présenté les résultats d’une étude intitulée « Les déterminants de la vulnérabilité des pères revisités » lors de la SU-PÈRE CONFÉRENCE, qui s’est déroulée à Montréal les 20 et 21 février derniers.

Cette étude est tirée d’un sondage exclusif qui a été mené auprès de 2 000 pères québécois sur leur expérience parentale. Les faits saillants du sondage avaient été présentés l’an dernier, dans le cadre de la SU-PÈRE CONFÉRENCE également.

En collaboration avec le Regroupement pour la Valorisation de la Paternité (RVP), le Groupe de recherche et d’intervention auprès des enfants vulnérables et négligés (GRIN) a ensuite décidé d’analyser les résultats du sondage afin de mieux comprendre les déterminants de la vulnérabilité des pères.

Une vulnérabilité universelle

D’emblée, l’étude définit la notion de « vulnérabilité universelle ou ordinaire », qui implique que tout le monde est vulnérable (autant les pères que les intervenants), donc que tous les pères peuvent vivre de la vulnérabilité.

L’étude permet de dégager trois formes de vulnérabilité chez les pères québécois, soit :

  • le manque de gratification ;
  • le manque de confiance ;
  • le manque de repères.

Quels facteurs déterminent les formes de vulnérabilité dans l’exercice du rôle de père ?

  • La vulnérabilité ordinaire des pères n’est pas déterminée par des facteurs en particulier, mais par le cumul des facteurs de risque et de protection, qu’ils soient socioéconomiques, familiaux, relationnels ou personnels.
  • C’est le cumul des facteurs de protection (p. ex. : relation positive avec l’autre parent, entourage valorisant, aide des proches) qui explique le mieux la vulnérabilité ordinaire des pères, tout en contribuant à la réduire.
  • Plus ils influent sur le manque de gratification, de confiance et de repères, plus les facteurs particuliers contribuent à augmenter ou à réduire la vulnérabilité ordinaire des pères. 

Pour en savoir plus

Pour lire sur le Groupe de recherche et d’intervention auprès des enfants vulnérables et négligés

Pour lire sur le Regroupement pour la Valorisation de la Paternité

 

Fermer

Inscrivez-vous

à notre infolettre pour
ne rien manquer
Je m'abonne!