Observatoire des tout-petits

MenuAfficher le menu
ENEnglish
	Commission Laurent : le rapport final reporté 5 mois plus tard
21 octobre 2020

Commission Laurent : le rapport final reporté 5 mois plus tard

Il faudra attendre cinq mois de plus pour lire les recommandations de la Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse (CSDEPJ) puisqu’une demande de report a été acceptée par le gouvernement. Le rapport attendu le 30 novembre 2020 sera déposé le 30 avril 2021.

Rappelons que la CSDEPJ, présidée par Régine Laurent, a été mise en place après la mort tragique d'une fillette de Granby au printemps 2019. Ses travaux se sont déroulés de septembre 2019 à mai 2020 (clôture des audiences publiques). Cette Commission spéciale vise à réviser, en profondeur, la Loi sur la protection de la Jeunesse qui date de 40 ans, en plus de revoir la façon dont les enfants sont pris en charge et dont les familles sont soutenues par la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ). 

Voici les raisons évoquées par Régine Laurent pour expliquer le retard dans l’analyse des preuves déposées devant la commission :

  • La somme d’informations amassées: En tout, les commissaires ont entendu 296 témoins et plus de 2 000 citoyens, tenu 42 forums régionaux, traité 1 590 appels téléphoniques et reçu 225 mémoires de divers organismes.
«Il a fallu prendre le temps d’organiser l’information. Certains documents traitent de justice, d’autres d’interventions, de familles d’accueil, d’école… Depuis le 16 mars, les commissaires siègent tous les jours en visioconférence pour analyser cette preuve. Nous voulons nous assurer que nous ferons les meilleures recommandations possibles», précise Mme Laurent.
  • Le caractère délicat des données recueillies: En plus d’une preuve abondante, les commissaires ont un mandat vaste et complexe qui engendre « un travail colossal d’analyse, d’écriture et d’édition plus long que prévu », peut-on lire dans le communiqué émis le 20 octobre par la CSDEPJ.
  • La pandémie: La situation particulière vécue au Québec en ce moment aurait engendré des « défis organisationnels comme le télétravail », dit Mme Laurent

Des orientations attendues le 30 novembre

La Commission donnera des orientations au gouvernement le 30 novembre prochain sur « ce qui est le plus urgent pour faire une différence pour les enfants et les familles les plus vulnérables ». 

«Nous sommes très conscients que le temps compte pour les enfants. [...].» - Régine Larent

On sait déjà que le rapport final fera une place à trois volets :

  • La prévention (école, services de garde, organismes communautaires);
  • La législation;
  • La confidentialité, qui nuit au partage d’informations entre les services.

Pour aller plus loin

Pour consulter le communiqué de l’annonce du report

Pour lire la réaction de la Fédération des familles d'accueil

Pour écouter l'entrevue de Régine Laurent à l'émission Tout un matin

Pour consulter les premiers rapports de la Commission spéciale : celui sur les 42 forums et celui sur les témoignages de citoyens recueillis

Pour consulter notre dossier web sur la prévention de la maltraitance

Fermer

Inscrivez-vous

à notre infolettre pour
ne rien manquer
Je m'abonne!