Observatoire des tout-petits

Afficher le menu
ENEnglish
	Un comité émet des recommandations pour mieux rejoindre les tout-petits les plus vulnérables
23 janvier 2020

Un comité émet des recommandations pour mieux rejoindre les tout-petits les plus vulnérables

Coprésidé par Fannie Dagenais, directrice de l’Observatoire des tout-petits et Jean-Pierre Hotte, président d’Avenir d’enfants, un comité-conseil vient de déposer un rapport à la demande du ministre de la Famille Mathieu Lacombe. Le mandat : réaliser un état de situation sur les tout-petits ne fréquentant pas de services éducatifs en plus d’identifier et recommander des stratégies prometteuses pour offrir des services répondant aux besoins des enfants vulnérables.  

Le rapport, intitulé Agir pour que chaque tout-petit développe son plein potentiel, indique notamment que :

  • un peu plus de 100 000 tout-petits ne sont pas rejoints par les services actuellement et pourraient potentiellement en bénéficier ;
  • les tout-petits de milieux défavorisés et de familles immigrantes figurent parmi les moins rejoints par les services alors qu’ils sont ceux qui pourraient le plus en bénéficier ;
  • les barrières d’accès aux services peuvent inclure le coût, le lieu géographique, la structure trop rigide des services, ou encore les services eux-mêmes, qui peuvent être peu adaptés à la réalité des enfants et des familles vulnérables ;
  • de nombreux leviers existent pour agir sur les barrières d’accès qui sont souvent plus institutionnelles qu’individuelles. Le rapport présente d’ailleurs des recommandations concrètes à cet effet.

Des recommandations pour s'assurer que chaque tout-petit ait droit au meilleur départ possible

À la lumière de ses travaux, le comité-conseil recommande de s’appuyer sur les meilleures pratiques au Québec et ailleurs dans le monde pour déployer une stratégie globale qui met de l’avant 4 axes d’intervention. Pour chacun de ces axes, une série d'actions sont proposées.

Axe 1 : Aller à la rencontre des familles et miser sur plusieurs portes d’entrée

Action 1 : Consolider l’avis de grossesse partout au Québec et assurer un suivi personnalisé à chaque enfant jusqu’à l’entrée à l’école, en intensifiant l’accompagnement pour les familles vulnérables.
Action 2 : S’assurer de la présence de travailleurs de proximité qui iront à la rencontre des familles les plus vulnérables à l’échelle locale.
Action 3 : Soutenir la mise en place ou la consolidation de Maisons de l’enfant ou d’autres types d’initiatives intersectorielles de type « services sous un même toit » dans les secteurs où vivent les familles les plus vulnérables.
Action 4 : Mettre en place des Alliances locales de bienveillance centrées sur les besoins des tout-petits et des familles les plus vulnérables.

Axe 2 : Améliorer l’accès et la qualité des services et les adapter pour répondre adéquatement aux besoins des familles les plus vulnérables, et réduire les iniquités

Action 1 : Assurer l’accès à des places en services éducatifs de qualité, ainsi qu’aux autres ressources de la communauté.
Action 2 :
Adapter les services à la petite enfance afin de mieux répondre aux besoins des familles vulnérables.
Action 3 :
Améliorer la qualité dans les services à la petite enfance oeuvrant auprès des familles vulnérables.
Action 4 :
Consolider et soutenir des communautés de pratique intersectorielles locales qui se pencheront sur les meilleurs moyens de rejoindre les familles des tout-petits les plus vulnérables et d’intervenir auprès d’elles.
Action 5 :
Améliorer la formation initiale et continue chez l’ensemble des intervenants des secteurs institutionnel et communautaire oeuvrant auprès des tout-petits et des parents vulnérables.

Axe 3 : Mieux comprendre les besoins et évaluer les actions en place, dans une perspective d’amélioration continue

Action 1 : Mettre en place un Carrefour de connaissances en petite enfance pour assurer une coordination de la recherche, du transfert et de la mobilisation des connaissances.
Action 2 : Tirer avantage des données administratives disponibles pour suivre la trajectoire des enfants dans le continuum de services.
Action 3 : Susciter des partenariats entre les chercheurs et les acteurs terrain, et produire de nouvelles connaissances sur les meilleures pratiques pour joindre les familles vulnérables.
Action 4 : Consolider et valoriser des initiatives de participation citoyenne pour les parents de familles vulnérables.
Action 5 : Soutenir des démarches d’évaluation des services en s’appuyant sur des critères communs.

Axe 4 : Soutenir la mobilisation et le travail intersectoriel à tous les paliers

Action 1 : Mettre en place un comité de pilotage intersectoriel national.
Action 2 : Consolider des instances de concertation régionales en petite enfance.
Action 3 : Soutenir la consolidation et la mise en place d’Alliances locales de bienveillance, en particulier dans les secteurs les plus défavorisés.
Action 4 : Mettre en place des mécanismes de communication efficaces pour assurer la cohérence et la synergie entre les actions menées aux paliers national, régional et local

 

Consulter le rapport

 

 

Fermer

Inscrivez-vous

à notre infolettre pour
ne rien manquer
Je m'abonne!