Observatoire des tout-petits

Afficher le menu
ENEnglish
	Commission Laurent : 5 recommandations tournées vers la prévention   
19 décembre 2019

Commission Laurent : 5 recommandations tournées vers la prévention

La présidente de la Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse, Régine Laurent, a devancé ses premières recommandations parce que « certains constats commandent des actions immédiates. »  

L’importance de l’agir tôt 

À mi-chemin de ses travaux, la commissaire Régine Laurent avance déjà cinq recommandations, toutes tournées vers la prévention et le soutien des familles vulnérables.  

 Parmi les principales recommandations, on trouve : 

  • La déclaration de grossesse de toutes les femmes au Québec pour amorcer systématiquement des services de soutien;
  • Un financement accru des 260 organismes communautaires liés au développement des enfants;
  • La bonification et le déploiement dans toutes les régions du Québec du programme de Services intégrés de périnatalité et pour la petite enfance (SIPPE) qui permet d’agir efficacement et tôt dans la grossesse des familles dont la femme enceinte ou la mère n’a pas terminé ses études secondaires et vit sous le seuil de faible revenu;
  • La mise en place de stratégies pour rejoindre les familles vulnérables afin qu’elles utilisent les 5 % de places en CPE qui leur sont réservées;
  • Le déploiement dans toutes les régions du Québec du Programme Qualification des jeunes (PQJ) qui offre du soutien supplémentaire aux adolescents dont le réseau social est affaibli et qui sont laissés à eux-mêmes à partir de 18 ans.  

 « Ce n’est pas nécessaire de réinventer la roue pour prendre soin de nos enfants. » 

Dans ses recommandations, la Commissaire Laurent propose de revoir l’efficacité de programmes qui existent déjà et qui ont été mis à mal par les coupes budgétaires des années passées.   

Le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux a réagi en affirmant que des mesures allaient être mises sur pied afin de venir en aide aux intervenants de première ligne dès le prochain budget.  

Pour aller plus loin 

Pour lire notre dossier Violence et maltraitance : Les tout-petits québécois sont-ils à l’abri ? 
Pour en savoir plus sur la Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse 

 

Fermer

Inscrivez-vous

à notre infolettre pour
ne rien manquer
Je m'abonne!