Observatoire des tout-petits

Afficher le menu
ENEnglish
	Le Québec se classe au deuxième rang en matière de services à la petite enfance
8 février 2018

Le Québec se classe au deuxième rang en matière de services à la petite enfance

Une étude publiée cette semaine par l’Ontario Institute for Studies in Education révèle que l’accès aux services éducatifs à la petite enfance s’est globalement amélioré au Canada, même si certaines inégalités persistent. 

Publiée aux 3 ans, l’étude en est à sa 3e édition. Intitulé The Early Childhood Education Report 2017, ce rapport évalue les structures de gouvernance, les niveaux de financement, l’accessibilité et la qualité des services à la petite enfance au Canada, selon une échelle de 15 points. Pour la première fois, le Québec est détrôné de sa première position, au profit de l’Île-du-Prince-Édouard qui a obtenu un pointage de 11 sur 15. Le Québec maintient un pointage de 10. Le pointage le plus bas, avec 5 points, a été obtenu par le Nunavut. La moyenne nationale est de 8.

De manière générale, plus de la moitié des Canadiens d’âge préscolaire ont bénéficié d’un programme d’éducation à la petite enfance. Pour le Québec, ces chiffres montent jusqu’à 73% pour les enfants âgés de 2 à 4 ans.

L’étude dénombre plus d’un million de places offertes aux enfants à la grandeur du pays. Il s’agit d’une augmentation totale de 150 000 places depuis 2014. Plus de la moitié de ces places sont dans des milieux à but lucratif. Au Québec, la proportion de places à but lucratif a augmenté à 54 %, comparativement à 41 % en 2011.

En 2017, les provinces et territoires ont investi 11,7 milliards $ dans l’éducation préscolaire, ce qui représente une hausse de près de 1 milliard $ depuis 2014. Les sommes investies dans les programmes d’éducation à la petite enfance n’ont jamais été aussi importantes, mais le pourcentage que ces investissements représentent au sein des budgets provinciaux stagne. À noter que l’étude ne tient pas compte du premier versement de 7,5 milliards $ prévu par Ottawa en 2018 selon un cadre intergouvernemental de 10 ans. Ayant pour objectif d’améliorer l’accès à l’éducation à la petite enfance, ce cadre prévoit rendre accessible les fonds fédéraux aux provinces et territoires selon des accords bilatéraux valides trois ans.

À propos du Rapport sur l'éducation à la petite enfance

Ce rapport permet de suivre et de diffuser l’état de l’éducation préscolaire dans les différents territoires et provinces du Canada. Créé en 2011 dans le cadre de l’étude Le point sur la petite enfance 3, il a été élaboré à la suite d'un constat formulé par l’OCDE. Ce constat mettait en lumière l’absence de moyen de contrôle commun entre les 13 provinces et territoires du Canada pour garantir aux Canadiens la valeur de leurs investissements. Le Rapport EPE a été élaboré pour combler cette lacune. 


Consulter le rapport