Observatoire des tout-petits

Afficher le menu
ENEnglish
	Ouverture d’un centre de services intégrés en abus et en maltraitance pour les jeunes de 0 à 17 ans
20 septembre 2018

Ouverture d’un centre de services intégrés en abus et en maltraitance pour les jeunes de 0 à 17 ans

Afin d’améliorer l’offre de services destinés aux jeunes de 0 à 17 ans qui sont victimes d’abus et de maltraitance et à leur famille, un centre de services intégrés (le SIAM) a ouvert ses portes à Québec.

Situé au 1020, route de l’Église, à Québec, le SIAM offre des services médicaux, psychosociaux, socio judiciaires, policiers et communautaires aux enfants de 0 à 17 ans qui sont victimes d’abus et de maltraitance ainsi qu’à leur famille. Il dessert une clientèle résidant dans la région de la Capitale-Nationale et de Lévis.

Tous les services sous un même toit

Inspiré du modèle des Child Advocacy Centers qui a été développé aux États-Unis, le SIAM regroupe sous un même toit les services de divers professionnels qui collaborent, dont un pédiatre expert en maltraitance, un policier enquêteur spécialisé en entrevue auprès des enfants, un intervenant social, un procureur aux poursuites criminelles et pénales et un agent de liaison à la coordination multisectorielle. L’objectif est la prise en charge globale de l’enfant victime d’abus ou de maltraitance et de sa famille pour leur éviter les déplacements d’un endroit à l’autre.

Les services offerts :

  • Accompagnement continu des enfants et de leur famille ; 
  • Référence systématique des signalements ;
  • Entrevues judiciaires auprès des enfants ;
  • Enquête policière et sociale des signalements ;
  • Évaluation médicale spécialisée ;
  • Accompagnement du parent non abuseur.

Le SIAM représente un investissement global de 2,4 millions de dollars sur cinq ans. Ce projet découle de l’Entente multisectorielle relative aux enfants victimes d’abus sexuels, de mauvais traitements physiques ou d’une absence de soins menaçant leur santé physique qui est en vigueur au Québec depuis 2001.

Ailleurs dans le monde

Le SIAM fait en outre écho à ce qui se passe aux Royaume-Uni où la loi a récemment été modifiée afin de s’assurer que les agences de santé publique, les forces policières et d’autres intervenants travaillent en collaboration pour mieux assurer la sécurité des enfants. Un guide de bonnes pratiques intitulé Working Together to Safegard Children y a d’ailleurs été créé. 

Pour en savoir plus

Sur la mise en place du SIAM

Sur lEntente multisectorielle relative aux enfants victimes d’abus sexuels, de mauvais traitements physiques ou d’une absence de soins menaçant leur santé physique

Sur le guide Working Together to Safegard Children

 

Fermer

Inscrivez-vous

à notre infolettre pour
ne rien manquer
Je m'abonne!