Observatoire des tout-petits

Afficher le menu
ENEnglish
	Un guide pour rédiger des politiques publiques destinées aux tout-petits
21 février 2018

Un guide pour rédiger des politiques publiques destinées aux tout-petits

Le Center on the Developing Child de l’Université de Harvard publiait récemment Three Principles to Improve Outcomes for Children and Families, un document visant à guider la rédaction de politiques publiques destinées aux tout-petits et à leurs parents.

À la lumière des données scientifiques probantes en matière de développement de l’enfant, le guide dégage trois grands axes à considérer lors de la création, du développement, de la réorientation ou de la priorisation des programmes et politiques publiques dont le but est d’assurer le développement optimal des enfants et de leurs familles. Les voici :

1. Soutenir l’établissement et le maintien de relations basées sur des échanges sains pour les enfants autant que pour les parents : lorsque les parents répondent adéquatement aux besoins des enfants, ceux-ci deviennent à leur tour des parents qui répondent adéquatement aux besoins de leurs enfants, etc. Exemple de mise en pratique de cet axe : accorder suffisamment de temps pour que les intervenants puissent développer des relations de qualité avec les bénéficiaires des programmes et politiques.

2. Favoriser le développement de compétences essentielles pour la vie : la capacité à se concentrer et à fournir des efforts, à établir et à atteindre des buts, à s’adapter au changement, à résister à nos comportements impulsifs sont toutes des compétences qui doivent être acquises et développées. C’est ce que les scientifiques appellent « l’autorégulation » et la « fonction exécutive ». Ces compétences sont cruciales pour apprendre, se développer et pour faire des choix sains pour soi et pour sa famille. Exemple de mise en pratique de cet axe : développer des politiques et des programmes éducatifs qui intègrent et reconnaissent l'importance de l'acquisition de ces deux compétences.

3. Réduire les sources de stress : le stress intense que peuvent vivre les parents vivant dans la pauvreté mobilise une énergie précieuse qui ne pourra pas être investie dans le développement des enfants (ni des parents). Exemple de mise en pratique de cet axe : réduire les barrières à l’accès aux programmes.

Consulter le guide

Fermer

Inscrivez-vous

à notre infolettre pour
ne rien manquer
Je m'abonne!