Observatoire des tout-petits

25 juin 2018

Évolution du domaine de la petite enfance : quels impacts pour les politiques publiques

Partager :
	Évolution du domaine de la petite enfance : quels impacts pour les politiques publiques

Le domaine de l’éducation à la petite enfance a beaucoup évolué au cours des dernières années. Une étude publiée dans la revue Early Childhood Education Journal en mai 2017 dressait le portrait des récentes mutations observables aux États-Unis et suggérait des façons d’adapter les politiques publiques afin de tenir compte de ces changements.

Faits saillants des changements majeurs :

  • L’évolution des structures familiales, des profils socio-économiques et de la diversité culturelle et linguistique des touts-petits a conféré un nouveau rôle d’intégration sociale aux intervenant en petite enfance
  • L’instauration de méthodes d’évaluations standardisée :
    • a entraîné une prédominance à la préparation des matières scolaires à examen (lecture, mathématique, etc.) au détriment des matières artistiques et culturelles et des apprentissages de compétences socio-affectives primordiales pour le développement de l’enfant
    • a fait porter le poids de ces autres apprentissages aux parents
    • a créé une dichotomie entre le développement intellectuel et le développement physique
  • Les nouvelles réalités du marché du travail nécessitent une main d’œuvre flexible et polyvalente qui saura apprendre en continu et aura développé de solides compétences en résolution de problèmes (créativité)
  • Le sous financement des pré maternelles privées a engendré un nombre croissant de pré maternelles privées de qualité et creusé les inégalités

Pistes pour adapter les politiques publiques :

  • Mieux outiller les intervenants pour :
    • l’enseignement de la langue (ou des) langue(s) officielle(s) du pays
    • l’aide aux familles (travail social, références aux ressources de la communauté, intervention en milieu multi-ethnique, etc.)
    • les notions de développement typique et atypique de l’enfant
    • savoir briser les silos entre les matières et domaines d’apprentissage en optant pour une pédagogie intégrative qui met l’accent sur l’exploration, la découverte et la créativité
  • Repenser les programmes éducatifs en
    • priorisant le développement global et complet (holistique) de l’enfant
    • réintroduisant les notions de créativité, de citoyenneté, d’altruisme, de justice sociale
    • en mettant l’accent sur l’apprentissage par le jeu (sociabilité) et par projets
  • Faire le plaidoyer et assurer le financement de l’éducation à la petite enfance publique pour mitiger l’impact des inégalités socio-économiques sur le développement des tout-petits
  • Financer davantage de recherches sur les critères de qualité de l’éducation à la petite enfance

 

Lire l’étude