Observatoire des tout-petits

20 septembre 2018

Un appel à l’action est lancé pour améliorer le bien-être des jeunes Canadiens

Partager :
	Un appel à l’action est lancé pour améliorer le bien-être des jeunes Canadiens

Une étude menée par l’O’Brien Institute for Public Health de l’Université de Calgary, pour le compte de Children First Canada, révèle que le Canada a beaucoup de travail à faire pour améliorer la santé et le bien-être de ses jeunes. L’organisme réclame des actions immédiates.

Même si plusieurs croient que le Canada est l’un des meilleurs endroits au monde où élever des enfants, l’organisme Children First Canada tient à rappeler qu’en matière de bien-être des enfants, l’UNICEF classe le Canada au 25e rang sur les 41 pays membres de l’Organisme de coopération et de développement économique (OCDE).

Selon Children First Canada :

  • 1 jeune Canadien sur 5 vit dans la pauvreté ;
  • Le taux de mortalité infantile est parmi les plus élevés des pays de l’OCDE ;
  • Le Canada compte parmi les 5 pays ayant le plus haut de suicide de jeunes au monde ;
  • Au pays, plus de 25 % des jeunes sont en surpoids ou obèses ;
  • 1 jeune Canadien sur 3 a vécu une forme d’abus (physique ou sexuel).

Trois grandes pistes d’action

Dans son rapport intitulé Raising Canada : A Call to Action, Children First Canada propose les pistes d’action suivantes :

  1. La création d’une Commission nationale pour les enfants et les jeunes sous forme de bureau indépendant chargé notamment de promouvoir les intérêts des jeunes auprès du gouvernement ;
  2. La publication d’un budget dédié à l’enfance par le gouvernement fédéral pour assurer plus de transparence sur les aides financières accordées aux jeunes par l’État et leur répartition équitable ;
  3. L’application de la Convention relative aux droits de l’enfant des Nations Unies et de la Charte canadienne des enfants pour que les droits des jeunes soient protégés par les lois canadiennes.

 

Pour en savoir plus

Sur le rapport Raising Canada : A Call to Action

Sur l’étude de l’O’Brien Institute for Public Health

Sur l’organisme Children First Canada