Observatoire des tout-petits

Afficher le menu
ENEnglish
	Accès gratuit et à temps plein à des services de garde éducatifs pour les enfants de milieux défavorisés
27 mars 2018

Accès gratuit et à temps plein à des services de garde éducatifs pour les enfants de milieux défavorisés

Le gouvernement du Québec investira 95 millions de dollars pour accroître l'accès aux services de garde éducatifs des enfants issus de milieux défavorisés de toutes les régions du Québec.

Depuis 1997, le Règlement sur la contribution réduite couvre un maximum de 2,5 jours par semaine, par enfant. Cette mesure fera en sorte que les enfants de milieux défavorisés pourront fréquenter sans frais des services de garde éducatifs de qualité, et ce, 5 jours par semaine. La mesure entrera en vigueur en août 2018 et s'inscrit dans le Plan d'action pour l'inclusion économique et la participation sociale 2017-2023.

Cette mesure s'appliquera aux enfants dont les parents sont prestataires :

  • du Programme d'aide sociale
  • du Programme de solidarité sociale
  • du Programme alternative jeunesse
  • du Programme objectif emploi
  • du Programme de sécurité du revenu des chasseurs et piégeurs cris du ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale.

Cette mesure sera valide tant dans les CPE et les garderies subventionnées que dans les milieux familiaux reconnus dont les places sont subventionnées. Les 95 millions seront déployés sur toute la durée du Plan.

Rappelons que selon le dossier de l'Observatoire des tout-petits sur le développement des enfants à la maternelle, la fréquentation d'un service de garde éducatif et d'une maternelle 4 ans contribue à réduire la proportion d'enfants vulnérables en ce qui a trait à leur développement :

« Le plan d'action gouvernemental pour l'inclusion économique et la participation sociale 2017-2023 fait suite à une vaste consultation publique ayant permis à la population et aux organisations de souligner l'importance de soutenir l'accès à un service de garde pour les enfants issus de milieux défavorisés. Cette mesure constitue une action importante en matière de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale au Québec. » François Blais, ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale

SOURCE : Cabinet du ministre de la Famille

Fermer

Inscrivez-vous

à notre infolettre pour
ne rien manquer
Je m'abonne!