Observatoire des tout-petits

Données d’enquête
? Les données d’enquête sont des renseignements recueillis auprès d’un groupe de personnes qui présentent des caractéristiques spécifiques, comme les parents d’enfants de 0 à 5 ans ou les enfants fréquentant la maternelle.

Taux de faible revenu selon la Mesure du panier de consommation (MPC)

Mis à jour le 4 août 2017

Définition de l’indicateur

Proportion d’enfants de 0 à 5 ans vivant dans une familles à faible revenu selon la Mesure du panier de consommation (MPC).

Notes importantes sur la définition

Les limites du présent indicateur – le taux de faible revenu MPC – sont tributaires des limites de la mesure de ce que doit contenir un panier de consommation de base, et de la mesure de son prix.

Au cours des dernières années, Statistique Canada a apporté des changements méthodologiques à ses données d’enquêtes sur le revenu. Par conséquent, les tendances des données pourraient révéler une « rupture » en raison du changement de méthodologie. Cette rupture pourrait se manifester comme un mouvement évident des données à la hausse ou à la baisse qui coïncide avec le changement de méthodologie. Il y a, entre autres, un bris de série potentiel entre les données de l'EDTR (2002-2011) et celles de l'ECR (2012-2014).

Données provinciales

 

Source des données

Statistique Canada, Enquête sur la dynamique du travail et du revenu (2002-2011) et Enquête canadienne sur le revenu (2012-2016),  fichiers maîtres, adapté par l'Institut de la statistique du Québec.

Faits saillants provinciaux

La proportion d’enfants de 0 à 5 ans ayant vécu dans des familles à faible revenu s'est maintenue en moyenne autour de 10 % entre 2002 et 2016. En 2016, cette proportion se situait à environ 11 %.

Auteur des faits saillants provinciaux

Institut de la statistique du Québec

Quels sont les effets pour les tout-petits?

La pauvreté aurait des effets négatifs sur le développement et le bien-être des enfants d’âge préscolaire.

Comparativement à des enfants de milieux favorisés, les enfants vivant en situation de pauvreté présenteraient plus de difficultés de langage, ce qui pourrait s’expliquer par une plus faible exposition à un vocabulaire varié. La pauvreté serait associée au développement de problèmes de comportement chez les enfants d’âge préscolaire. La manifestation des problèmes de comportement chez les jeunes enfants serait à son tour associée à un risque de dépression plus grand chez la mère. Les enfants vivant dans la pauvreté seraient plus à risque de développer des difficultés scolaires dès leur entrée à l’école et tout au long de leur parcours scolaire. Enfin, la pauvreté chez les jeunes enfants serait associée au développement plus fréquent de problèmes de santé physique, dont l’asthme.

Recension

Centre de liaison sur l’intervention et la prévention psychosociales (CLIPP)

Rédaction

Centre de liaison sur l’intervention et la prévention psychosociales (CLIPP) et Observatoire des tout-petits

Références

Béatrice, N., Lise, G., Victoria, Z. et Louise, S. (2012). Longitudinal patterns of poverty and health in early childhood: exploring the influence of concurrent, previous, and cumulative poverty on child health outcomes. BMC Pediatrics, 12, 141.

Leffel, K. et Suskind, D. (2013). Parent-directed approaches to enrich the early language environments of children living in poverty. [Review]. Seminars in Speech & Language, 34(4), 267–278.

Letourneau, N. L., Duffett-Leger, L., Levac, L., Watson, B. et Young-Morris, C. (2011). Socioeconomic Status and Child Development: A Meta-Analysis. Journal of Emotional and Behavioral Disorders, 21(3), 211–224.

Shaw, D. S. et Shelleby, E. C. (2014). Early-starting conduct problems: Intersection of conduct problems and poverty. Annual Review of Clinical Psychology, 10, 503–528.

Fermer

Section Données

Vous souhaitez contribuer à l'amélioration de la section Données de notre site? Répondez à ce sondage éclair.
Répondre