Observatoire des tout-petits

Données administratives
? Les données administratives sont des renseignements recueillis par des organisations publiques et privées dans le cadre de leurs activités courantes.

Proportion de naissances issues de mères dont la langue d'usage à la maison n'est ni le français ni l'anglais

Mis à jour le 29 août 2019

Définition de l’indicateur

Proportion de naissances issues de mères dont la langue d'usage à la maison n’est ni le français ni l'anglais : naissances dont la mère déclare utiliser seulement une langue autre que le français ou l'anglais à la maison, parmi l'ensemble des naissances dont la langue d'usage à la maison est connue.

Données provinciales

 

Source des données

Institut de la statistique du Québec, Registre des événements démographiques.

Faits saillants provinciaux

Pendant la période 2016-2018, 8,4% des bébés québécois sont nés d'une mère dont la langue d'usage à la maison n'est ni le français, ni l'anglais.

Auteur des faits saillants provinciaux

Observatoire des tout-petits

Données régionales

 

Source des données

Institut de la statistique du Québec, Registre des événements démographiques.

Faits saillants régionaux

Quatre régions se démarquent avec des proportions plus élevées de naissances dont la langue d'usage à la maison n'est ni le français ni l'anglais. Le Nord-du-Québec est la région qui affiche, de loin, la part la plus élevée. Laval, Montréal et, dans une moindre mesure, la Côte-Nord présentent également des proportions marquées. À Laval et Montréal, les proportions observées s'expliquent presque exclusivement par des naissances dont la langue d'usage à la maison est une langue immigrante. Dans le cas du Nord-du-Québec et de la Côte-Nord, c'est avant tout le fait de langues autochtones.

Auteur des faits saillants régionaux

Institut de la statistique du Québec

Notes importantes

Les données présentées correspondent à la moyenne des trois plus récentes années de données définitives.

Les données pour la région de l'Outaouais ne sont pas disponibles en raison d'un possible biais lié au niveau particulièrement élevé de valeurs inconnues.

Quels sont les effets pour les tout-petits?

Les langues auxquelles les enfants sont exposés en bas âge peuvent influencer leur développement.

Par exemple, les enfants exposés à plusieurs langues auraient plus de difficultés en compréhension du vocabulaire (en français ou en anglais) au début de leur parcours scolaire. Toutefois, il est important de souligner que le fait d’être exposé à plusieurs langues pourrait avoir des effets positifs à plus long terme sur la réussite et la persévérance scolaires. 

Recension

Observatoire des tout-petits

Rédaction

Observatoire des tout-petits

Références

DESROSIERS, Hélène, et Amélie DUCHARME (2006). « Commencer l’école du bon pied. Facteurs associés à l’acquisition du vocabulaire à la fin de la maternelle », dans : Étude longitudinale du développement des enfants du Québec (ÉLDEQ 1998-2010), Québec, Institut de la statistique du Québec, vol. 4, fascicule 1.


DESROSIERS, Hélène, Virginie NANHOU et Luc BELLEAU (2016). « L’adaptation psychosociale et scolaire des jeunes lors du passage au secondaire », Étude longitudinale du développement des enfants du Québec (ELDEQ 1998-2015) – De la naissance à 17 ans, Institut de la statistique du Québec, vol. 8, fascicule 2, 32 p.

Fermer

Section Données

Vous souhaitez contribuer à l'amélioration de la section Données de notre site? Répondez à ce sondage éclair.
Répondre