Observatoire des tout-petits

Données d’enquête
? Les données d’enquête sont des renseignements recueillis auprès d’un groupe de personnes qui présentent des caractéristiques spécifiques, comme les parents d’enfants de 0 à 5 ans ou les enfants fréquentant la maternelle.

Taux de fécondité des femmes de moins de 20 ans

Mis à jour le 23 février 2016

Définition de l’indicateur

Naissances issues de femmes âgées de moins de 20 ans rapportées à la population féminine de moins de 20 ans.

Données provinciales

 

Notes graphiques

Les données des naissances de l'année 2019 sont provisoires. 

Source des données

Institut de la statistique du Québec, Registre des événements démographiques.

Faits saillants provinciaux

En 2019, 5 jeunes femmes de moins de 20 ans sur mille ont donné naissance à un bébé. En 2019, 5 jeunes femmes de moins de 20 ans sur mille ont donné naissance à un bébé. Ce niveau est comparable à celui de l'année précédente et correspond au plus faible niveau jamais enregistré au Québec dans ce groupe d'âge. En 1991, le taux était de 18 pour mille. La réduction a donc été d'environ 70 % en 28 ans.

Auteur des faits saillants provinciaux

Institut de la statistique du Québec

Notes importantes

Tous les taux ont été recalculés en raison de la révision par Statistique Canada des estimations de population utilisées au dénominateur.

Données régionales

 

Notes graphiques

Les données des naissances de l'année 2019 sont provisoires. 

Source des données

Institut de la statistique du Québec, Registre des événements démographiques.

Faits saillants régionaux

Le taux de fécondité des femmes de moins de 20 ans est en baisse dans la plupart des régions du Québec.  Certaines régions affichent toutefois des taux plus élevés. Le taux est particulièrement élevé dans le Nord-du-Québec. La Côte-Nord se démarque aussi avec un taux plus élevé que dans le reste du Québec.  L'Abitibi-Témiscamingue, la Mauricie et l'Outaouais maintiennent généralement des taux un peu plus élevés que dans le reste du Québec. Le Centre-du-Québec a rejoint ce groupe au cours des dernières années. Laval, la Capitale-Nationale et la Chaudière-Appalaches affichent des taux inférieurs à ceux du reste du Québec pour toutes les années présentées.  À Montréal, les taux sont maintenant inférieurs à ceux du reste du Québec, alors qu'ils étaient plus élevés à la fin des années 1990. Au Bas-Saint-Laurent et au Saguenay–Lac-Saint-Jean les taux sont comparables à ceux du reste du Québec depuis quelques années, tandis qu'ils étaient un peu plus faibles par le passé.

Auteur des faits saillants régionaux

Institut de la statistique du Québec

Notes importantes

Tous les taux ont été recalculés en raison de la révision par Statistique Canada des estimations de population utilisées au dénominateur.

Étant donné les petits effectifs en présence, les taux présentés pour certaines régions peuvent connaître des fluctuations ponctuelles qui ne sont pas nécessairement le fait d'une tendance significative. L'interprétation des données doit en tenir compte.

Quels sont les effets pour les tout-petits?

Le jeune âge de la mère (moins de 20 ans au moment de la naissance de son enfant) serait associé à la naissance prématurée ou à la naissance de bébés de petits poids, deux facteurs pouvant avoir un impact négatif sur le développement de l’enfant.

Les mères adolescentes atteignent des niveaux de scolarité moins élevés que les adolescentes sans enfants et une forte proportion de ces mères adolescentes dépendent de l’aide financière de l’État pour subvenir à leurs besoins et à ceux de leurs enfants. Plusieurs recherches arrivent à la conclusion que le jeune âge de la mère ne serait pas associé à un risque accru de retard de développement chez les enfants. Les enfants nés de mères adolescentes qui auraient été victimes de négligence physique pendant leur enfance ou leur adolescence seraient quatre fois plus à risque de présenter un retard de développement cognitif-langagier lorsque comparés aux enfants des autres mères adolescentes n'en ayant pas souffert. En contrepartie, les mères adolescentes qui a) se seraient construit une identité propre et autonome, b) ne dépendraient pas de leurs parents, c) se prépareraient à une vie familiale harmonieuse et l'anticiperaient, d) auraient planifié une carrière de leur choix et e) entretiendraient des relations amicales intimes, seraient moins à risque de maltraiter leur jeune enfant que les mères adolescentes n’ayant pas atteint ces stades développementaux.

Recension

Centre de liaison sur l’intervention et la prévention psychosociales (CLIPP)

Rédaction

Centre de liaison sur l’intervention et la prévention psychosociales (CLIPP) et Observatoire des tout-petits

Références

Dhayanandhan, B., Bohr, Y., et Connolly, J. (2015). Developmental task attainment and child abuse potential in at-risk adolescent mothers. Journal of Child and Family Studies, 24, 1987-1998.

Gendron, S., Moreau, J., Dupuis, G., Lachance-Fiola, J., et Clavier, C. (2014). Évaluation du programme de soutien aux jeunes parents (PSJP) des Services intégrés en périnatalité et pour la petite enfance à l’intention des familles vivant en contexte de vulnérabilité. Partie 3. Modélisation de cibles d’action du PSJP : Le développement des enfants et les parcours de vie des jeunes parents. Rapport de recherche adressé au MSSS, Faculté des sciences infirmières, Université de Montréal.

Gibbs, C.M., Wendt, A., Peters, S., et Hogue, C.J. (2012). The impact of early age at first childbirth on maternal and infant health. Paediatric and Perinatal Epidemiology, 26(1), 259–284.

Lehr, M., Wecksell, B., Nahum, L., Neuhaus, D., Shoum Teel, K., Linares, L.O., et Diaz, A. (2015). Parenting stress, child characteristics, and developmental delay from birth to age five in teen mother-child dyads. Journal of Child and Family Studies, 1-9.

Fermer

Section Données

Vous souhaitez contribuer à l'amélioration de la section Données de notre site? Répondez à ce sondage éclair.
Répondre