Observatoire des tout-petits

Données d’enquête
? Les données d’enquête sont des renseignements recueillis auprès d’un groupe de personnes qui présentent des caractéristiques spécifiques, comme les parents d’enfants de 0 à 5 ans ou les enfants fréquentant la maternelle.

Apprendre à dire ou à reconnaître les lettres de l'alphabet

Mis à jour le 11 juin 2019

Définition de l’indicateur

Répartition des enfants de maternelle selon la fréquence à laquelle un adulte de la maison leur a a appris à dire ou à reconnaître les lettres de l'alphabet dans l’année précédant leur entrée à la maternelle.

Données provinciales

 

Source des données

Institut de la statistique du Québec, Enquête québécoise sur le parcours préscolaire des enfants de maternelle 2017.

Faits saillants provinciaux

En 2017, la proportion d’enfants de la maternelle dont les parents leur ont appris sur une base quotidienne à dire ou à reconnaître l’alphabet au cours de l’année précédant leur entrée à l'école s’établit à 19%.

Auteur des faits saillants provinciaux

Institut de la statistique du Québec

Données régionales

 

Notes graphiques

Pour certaines régions, le coefficient de variation est compris entre 15% et 25%. Il faut interpréter ces données avec prudence.

Pour d'autres régions, le coefficient de variation est supérieur à 25%. Ces données constituent donc des estimations imprécises fournies à titre indicatif seulement. Voir le tableau des données régionales pour plus de détails.

Source des données

Institut de la statistique du Québec, Enquête québécoise sur le parcours préscolaire des enfants de maternelle 2017.

Faits saillants régionaux

En 2017, la proportion d’enfants de maternelle qui s'étaient fait apprendre à dire ou à connaître des lettres de l’alphabet tous les jours  dans l'année précédant leur entrée à l'école était plus élevée à Montréal que dans le reste du Québec. Au contraire, cette proportion était plus faible dans les régions suivantes: Saguenay-Lac-Saint-Jean, Capitale-Nationale, Chaudière-Appalaches et Centre-du-Québec.

Auteur des faits saillants régionaux

Institut de la statistique du Québec

Quels sont les effets pour les tout-petits?

Plusieurs études ont démontré que les parents peuvent jouer un rôle important dans l’éveil à la lecture et à l’écriture.

Le fait de lire ou de montrer fréquemment des images à l’enfant contribuerait à diminuer la probabilité qu'il soit vulnérable à la maternelle, notamment dans le domaine « Habiletés de communication et connaissances générales ».

Recension

Observatoire des tout-petits

Rédaction

Observatoire des tout-petits

Références

Myre-Bisaillon, J., S. Breton, N. Boutin et C. Dionne (2012). «L’apport des pratiques d’éveil des mères dans la préparation de leurs enfants à l’entrée dans l’écrit », Revue des sciences de l’éducation, [En ligne], vol. 38, no 3, p. 601-616.]


Desrosiers, Hélène. (2013) « Conditions de la petite enfance et préparation pour l’école: l’importance du soutien social aux familles.  », Portraits et trajectoires, [En ligne], no 18, avril, Institut de la statistique du Québec, p. 1-15.

Fermer

Section Données

Vous souhaitez contribuer à l'amélioration de la section Données de notre site? Répondez à ce sondage éclair.
Répondre