Observatoire des tout-petits

Données administratives
? Les données administratives sont des renseignements recueillis par des organisations publiques et privées dans le cadre de leurs activités courantes.

Taux de césarienne

Mis à jour le 25 février 2016

Définition de l’indicateur

Rapport, pour une période donnée, du nombre de césariennes au nombre d'accouchements qui ont eu lieu dans les centres hospitaliers du Québec durant la période. 

Notes importantes sur la définition

Le taux de césariennes renseigne sur la fréquence des accouchements chirurgicaux par rapport à toutes les méthodes d'accouchement. Puisque les accouchements par césarienne entraînent une augmentation de la morbidité et de la mortalité maternelles et sont associés à des coûts plus élevés, le taux de césariennes sert souvent à contrôler les pratiques cliniques, étant implicitement entendu que de faibles taux signifient des soins plus adéquats et plus efficaces (1).

Jusqu’en 2005-2006, le diagnostic principal était défini selon la CIM-9. Depuis l’année 2006-2007, les diagnostics sont déterminés selon la CIM-10-CA (version canadienne de la CIM-10). Concernant les taux de césariennes, le passage de la CIM-9 à la CIM-10-CA n'entraînerait pas de rupture dans l’analyse temporelle des hospitalisations si bien que les données avant et après 2005-2006 peuvent être comparées.

(1) Institut canadien d'information sur la santé http://repertoiredesindicateurs.icis.ca/pages/viewpage.action?pageId=5111928

Données provinciales

 

Source des données

Base de données sur les congés des patients, Institut canadien d'information sur la santé (ICIS) ; Fichier des hospitalisations MED-ÉCHO, Ministère de la santé et des services sociaux.

Données rendues disponibles à l'adresse suivante : http://yourhealthsystem.cihi.ca/epub/search.jspa?language=fr&healthIndicatorSelection=Csec

Faits saillants provinciaux

Le taux de césariennes est en hausse au Québec. Il est passé de 20,9 césariennes pour 100 accouchements en 2002 à 25,1 césariennes pour 100 accouchements en 2016, ce qui correspond à une augmentation de 20% du taux de césariennes de 2002. 

Auteur des faits saillants provinciaux

Observatoire des tout-petits

Notes importantes

À partir de 2002, les mortinaissances sont incluses dans les taux de césariennes. Puisqu'il se peut que les données des années précédentes à 2002 ne soient pas comparables, le choix a été fait de présenter les données à partir de l'année 2002.

Le critère des intervalles de confiance (I.C.) disjoints a été appliqué pour conclure à une différence significative entre le taux de césariennes de l'ensemble du Québec en 2002 et celui en 2016.

Données régionales

 

Source des données

Base de données sur les congés des patients, Institut canadien d'information sur la santé (ICIS) ; Fichier des hospitalisations MED-ÉCHO, Ministère de la santé et des services sociaux.

Données rendues disponibles à l'adresse suivante : http://yourhealthsystem.cihi.ca/epub/search.jspa?language=fr&healthIndicatorSelection=Csec

Faits saillants régionaux

En 2016, onze régions se distinguent de l'ensemble du Québec quant aux taux de césariennes.

Les régions de la Capitale-Nationale, de Montréal, de la Gaspésie - Îles-de-la-Madeleine, de Chaudière-Appalaches et des Terres-Cries-de-la-Baie-James affichent des taux de césariennes significativement plus élevés.

Les régions de la Mauricie-Centre-du-Québec, de l'Estrie, de Lanaudière, des Laurentides, de la Montérégie et du Nunavik affichent des taux de césariennes significativement plus bas que l'ensemble du Québec. 

En 2002, cinq régions se distinguaient de l'ensemble du Québec quant aux taux de césariennes. Les régions du Bas-St-Laurent, de Montréal, de la Côte-Nord et de Chaudière-Appalaches affichaient des taux de césariennes plus élevés alors que la région des Laurentides affichait un taux de césariennes plus bas que l'ensemble du Québec.

Auteur des faits saillants régionaux

Observatoire des tout-petits

Notes importantes

À partir de 2002, les mortinaissances sont incluses dans les taux de césariennes. Puisqu'il se peut que les données des années précédentes à 2002 ne soient pas comparables, le choix a été fait de présenter les données à partir de l'année 2002.

Pour les régions du Nord-du-Québec, du Nunavik et des Terres-Cries-de-la-Baie-James, les données sont disponibles uniquement à partir de 2012.

Des changements ont été apportés aux frontières géographiques de deux régions du Québec (05- Estrie et 16- Montérégie) en avril 2015; pour cette raison, les résultats de ces deux régions pour les exercices antérieurs à 2015-2016 ne peuvent être comparés à ceux des exercices ultérieurs. Ainsi, dans le fait saillant régional, ces deux régions ne sont pas comparées à l'ensemble du Québec en 2002.

Le critère des intervalles de confiance (I.C.) disjoints a été appliqué pour conclure à une différence significative entre les taux d'une région et ceux de l'ensemble du Québec. Ce critère, plus conservateur, pourrait occulter des différences significatives pour certaines régions ayant un échantillon plus petit (par ex., Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine et Abitibi-Témiscamingue).

Quels sont les effets pour les tout-petits?

La césarienne est une intervention chirurgicale majeure qui comporte des risques pour la santé de la mère et de l’enfant de même que pour le développement de l’enfant.

Un nourrisson né par césarienne est plus à risque d’hypoglycémie, de difficultés respiratoires et de résultats plus faibles au test d’Apgar. Il est aussi plus à risque de requérir des soins intensifs. La césarienne peut également occasionner des difficultés à l’allaitement. En vieillissant, les enfants nés par césarienne sont plus à risque de souffrir d’asthme et de diabète de type 1 et d’éprouver des difficultés d’apprentissage nécessitant un suivi spécialisé. Enfin, le fait d’avoir eu recours à la césarienne lors d’une grossesse antérieure est relié à un risque plus grand de mortinatalité lors d’une grossesse subséquente par rapport à l’accouchement vaginal.

Recension

Bibliothèques du CHU Sainte-Justine

Rédaction

Observatoire des tout-petits

Références

Lavender, T.,  Hofmeyr, G. J. et al. (2012). Caesarean section for non-medical reasons at term. The Cochrane database of systematic reviews3: CD004660-CD004660. 

Kapellou, O. (2011). Effect of caesarean section on brain maturation. Acta Paediatr, 100(11), 1416-1422.  

Chien, L. N.,  Lin H. C. et al. (2015). Risk of autism associated with general anesthesia during caesarean delivery: a population-based birth-cohort analysis. J Autism Dev Disord, 45(4), 932-942.  

Moraitis, A. A.,  Oliver-Williams, C. et al. (2015). Previous caesarean delivery and the risk of unexplained stillbirth: retrospective cohort study and meta-analysis. BJOG122(11), 1467-1474.

O'Neill, S. M.,  Kearney, P. M. et al. (2013). Caesarean delivery and subsequent stillbirth or miscarriage: systematic review and meta-analysis. PLoS One, 8(1): e54588.

Fermer

Section Données

Vous souhaitez contribuer à l'amélioration de la section Données de notre site? Répondez à ce sondage éclair.
Répondre