Observatoire des tout-petits

	Le prix des loyers en forte hausse à Montréal et au Québec
12 avril 2021

Le prix des loyers en forte hausse à Montréal et au Québec

Le quotidien Le Devoir a récemment analysé plus de 3000 annonces de location de logements publiées entre le 1er janvier et le 17 mars 2021. Selon les données qu’ils ont recueillies, la moyenne des loyers offerts à Montréal s’élevait à 1310$ par mois. Les prix sont drastiquement plus élevés dans les quartiers centraux et pour les logements pouvant accueillir des familles.

La Société canadienne d’hypothèques et de logement publiait, en 2020, que le loyer mensuel atteignait 893$ sur l’île de Montréal, en augmentation de 4,2% par rapport à l’année précédente. «La différence s’explique par le fait que la SCHL prend en considération à la fois les logements offerts sur le marché et ceux déjà loués », peut-on lire dans l’article.

Pénurie de logements partout au Québec

Les plus récents Rapports sur le marché locatif, publiés en janvier 2021, confirment que la pénurie de logements locatifs se poursuit dans toutes les régions du Québec. Les taux d’inoccupation sont maintenant sous la barre du seuil d’équilibre, établi à 3%, dans toutes les régions métropolitaines de recensement.

Les logements abordables et les logements pouvant accueillir des familles sont les plus touchés par la pénurie et par la flambée des prix.

L’importance de bien loger les familles

Les caractéristiques du logement peuvent influencer le développement des tout-petits. Par exemple, le coût élevé du logement augmente le risque de vivre de l’insécurité alimentaire et de connaître du stress, ce qui influence négativement le développement des enfants. Par ailleurs, vivre dans un logement inadéquat rend un tout-petit plus susceptible de connaître des troubles cognitifs, langagiers ou socioaffectifs.

Il existe aussi un lien entre les caractéristiques d’un logement et le risque qu’un enfant soit victime de maltraitance. Des études ont fait un lien entre les caractéristiques d’un logement et la qualité des interactions verbales parent-enfant, la sensibilité parentale et le sentiment de compétence parentale. 

Pour aller plus loin

Portrait 2019 : Dans quels environnements grandissent les tout-petits au Québec ?

Par Elise Tardif-Turcotte

Fermer

Inscrivez-vous

à notre infolettre pour
ne rien manquer
Je m'abonne!