Observatoire des tout-petits

MenuAfficher le menu
ENEnglish
	COVID-19 : le Club des petits déjeuners continue de soutenir les enfants démunis
9 avril 2020

COVID-19 : le Club des petits déjeuners continue de soutenir les enfants démunis

Le gouvernement du Québec et le Club des petits déjeuners viennent d’annoncer que les fonds prévus pour la distribution des petits déjeuners dans les écoles seront utilisés pour venir en aide aux enfants et à leur famille qui sont affectés par la crise de la COVID-19 et qui vivent de l’insécurité alimentaire.

Depuis la fermeture des écoles due à la crise sanitaire, le Club des petits déjeuners, entre autres avec la collaboration du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, a réussi à réorganiser ses activités pour continuer de soutenir les enfants défavorisés du Québec qui recevaient chaque jour un petit déjeuner sain et nutritif dans le cadre de ses programmes.

Un réseau de distribution provincial et un fonds d’urgence national

Le Club des petits déjeuners a notamment prévu :

  • la mise en place d’un plan logistique afin de recueillir les denrées et d’établir un circuit de distribution vers les 31 organismes Moisson du Québec, pour que ceux-ci les redistribuent aux familles dans le besoin de leur région. En tout, 60 000 enfants québécois et leur famille en bénéficieront, et ce, tous les jours.
  • le lancement d’un fonds d’urgence pour soutenir les bénéficiaires du Club et les organismes communautaires locaux qui œuvrent auprès des familles et des enfants canadiens en situation d’insécurité alimentaire pendant la crise. Alors que 250 000 enfants recevaient un petit déjeuner à l’école, ils sont plus d’un million actuellement à se trouver en situation d’insécurité alimentaire à travers le pays. 

« Dans un souci d’efficacité, nous devions nous appuyer sur le réseau du Club et des Moisson pour aider rapidement les familles démunies. Les familles en situation d’insécurité alimentaire peuvent contacter les organismes d’aide ou les comptoirs alimentaires de leur localité », a déclaré Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur.

Pour aller plus loin

Pour consulter la liste des comptoirs alimentaires du Québec

 

Amélie Cournoyer

Fermer

Inscrivez-vous

à notre infolettre pour
ne rien manquer
Je m'abonne!