Observatoire des tout-petits

Afficher le menu
ENEnglish

Réactions par thématique

Portrait 2019 des tout-petits
« Le Portrait 2019 présente de belles améliorations. Mais le chiffre global demeure insatisfaisant. Quand un enfant sur six vit dans la grande pauvreté, c’est qu’il faut continuer à travailler sur les mesures pour les familles. La solution pour lutter contre la pauvreté, ce sont les logements sociaux et abordables. »
Luc Ferrandez
Chroniqueur
Puisqu'il faut se lever, FM 98,5
Portrait 2019 des tout-petits
« L’augmentation du stress chez les parents coïncide avec une période de fragilisation considérable des services publics dans les dernières années. Ce Portrait nous permet peut-être de confirmer certaines intuitions par rapport à l’effet concret de cette fragilisation du filet social. »
Aurélie Lanctôt
Chroniqueuse
Tout un matin, ICI Radio-Canada Première
Portrait 2019 des tout-petits
« Chaque tout-petit devrait pouvoir grandir dans un milieu de vie adéquat, pour lui permettre de se développer pleinement. Les données de ce Portrait de l’Observatoire des tout-petits nous rappelle que les municipalités ont un rôle important à jouer pour avancer dans cette direction, en offrant par exemple des infrastructures, des services et des installations accessibles, sécuritaires et adaptées à la réalité des familles. »
Isabelle Lizée
Directrice générale du Carrefour action municipale et famille et co-présidente de la Grande semaine des tout-petits
Portrait 2019 des tout-petits
« Le code postal de l’endroit où tu nais ne devrait pas avoir un impact sur ce que tu peux devenir. À 5 ans, un enfant dont les parents n’ont aucun diplôme et un faible revenu vont connaître jusqu’à 600 mots de moins et vont avoir déménagé deux fois plus qu’un enfant issu d’un milieu favorisé. »
Alexandre Taillefer
Associé principal, XPDN Capital
Puisqu'il faut se lever, FM 98,5
Portrait 2019 des tout-petits
« Le Portrait de l'Observatoire des tout-petits démontre qu'il y a encore beaucoup de chemin à faire pour assurer à chaque enfant la chance d'évoluer dans un service éducatif à la petite enfance de qualité. Il est primordial que nous nous donnions les moyens nécessaires pour offrir à nos tout-petits des services éducatifs de la meilleure qualité possible, en ciblant prioritairement les milieux défavorisés. »
Catherine Dea
Médecin de santé publique spécialisée en petite enfance, responsable médicale du service Développement des enfants à la Direction de santé publique de Montréal
Portrait 2019 des tout-petits
« Une des bonnes nouvelles de ce Portrait, c’est que 90 % des familles disent vivre dans un milieu qu’elles jugent sécuritaire. Ça, c’est la preuve d’une société où il y a de la cohésion sociale et où les enfants comptent. »
Luc Ferrandez
Chroniqueur
Puisqu'il faut se lever, FM 98,5
Portrait 2019 des tout-petits
« En tant qu'employeur, offrir des mesures de conciliation travail-famille représente un investissement essentiel. Elles contribuent à réduire le niveau de stress des employés, favorisent la rétention du personnel, en plus de contribuer directement au bien-être des familles. En effet, des parents heureux, motivés et moins stressés au travail sont plus enclins à passer du temps de qualité avec leurs enfants. »
Manon Poirier
Directrice générale de l'Ordre des conseillers en ressources humaines agréés
Portrait 2019 des tout-petits
« J’aimerais que ce Portrait nous amène à réfléchir à des pistes de solutions. Un enfant sur 10 ne mange toujours pas à sa faim au Québec. Nous savons que les fins de mois sont difficiles pour plusieurs familles. Une solution pourrait être d’introduire des prestations versées sur une base hebdomadaire et non mensuelle. »
Alexandre Taillefer
Associé principal, XPDN Capital
Puisqu'il faut se lever, FM 98,5
Fermer

Inscrivez-vous

à notre infolettre pour
ne rien manquer
Je m'abonne!