Observatoire des tout-petits

Afficher le menu
ENEnglish

Réactions par thématique

Portrait 2017 des tout-petits
« Il nous faut, comme société, combattre l'insécurité alimentaire. Des études démontrent que des enfants qui grandissent dans cette situation sont plus à risque de vivre de l'anxiété, d'avoir des problèmes de comportement et d'être agressifs. »
Fannie Dagenais
Directrice de l'Observatoire des tout-petits
Lire l'article
Portrait 2017 des tout-petits
« On pense sincèrement que lorsqu'un parent a une bonne santé mentale, ça a un impact sur la santé mentale des enfants. »
Nadine D'Amours
Coordonnatrice clinique et intervenante à la Maison de la famille Des Chenaux
Lire l'article
Portrait 2017 des tout-petits
« Pour une meilleure santé mentale de nos tout-petits, assurons-nous collectivement d'offrir le meilleur soutien possible aux parents. »
Claud Bisaillon
Psychologue et professeure agrégée à l'Université de Sherbrooke et présidente de l’Association québécoise pour la santé mentale des nourrissons
Lire le billet de blogue
Portrait 2017 des tout-petits
« Plus on intervient tôt, plus grandes sont les chances de régler certains problèmes et de ne pas en voir d’autres se développer. C’est là le but de l’intervention précoce : outiller les parents et les éducateurs en service de garde pour donner les meilleures chances de développement à l’enfant. »
Dre Christine Grou
Présidente de l'Ordre des psychologues du Québec
Écouter l'entrevue
Portrait 2017 des tout-petits
« Nous souhaitons que le Québec mène une réflexion de fond sur l’organisation des services de santé offerts aux enfants de 0-5 ans. Nous proposons ici l’idée d’un programme universel de suivi de la santé des tout-petits, où la prévention et l’accès pour tous seraient des principes clés. »
Catherine Dea
Médecin, Jeunes médecins pour la santé publique
Lire la lettre ouverte
Portrait 2017 des tout-petits
« À l’extérieur, les enfants réagissent et collaborent différemment. Le milieu naturel offre de vrais défis moteurs et les activités que les enfants font à l’extérieur sont beaucoup plus intenses. »
Claude Dugas
Professeur titulaire, Département des sciences de l’activité physique de l’UQTR
Lire l'article
Portrait 2017 des tout-petits
« Un investissement dans la prévention doit être fait si l'on veut voir un changement de paradigme chez nos tout-petits. Les consultations pour le prochain budget sont en cours, et malheureusement, la prévention de l’obésité ne fait pas partie des éléments de consultation. »
Corinne Voyer
Directrice, Coalition Poids
Écouter l'entrevue
Portrait 2017 des tout-petits
« Si les troubles du spectre de l'autisme et les troubles de l'attention sont mieux connus, on en sait encore trop peu sur l'anxiété et la dépression des tout-petits. Comme ces enfants-là ne dérangent pas, comme ils ne font pas de crise ou qu'ils n'ont pas de difficulté claire à interagir avec les autres, ils passent sous le radar. »
Christa Japel
Professeure au département d'éducation et formation spécialisées à l'UQAM
Lire l'article
Portrait 2017 des tout-petits
« Ce qui s’est passé dans la petite enfance a des impacts sur le cancer, les maladies cardiovasculaires, même l’arthrite. Quand on réussit à agir dès la petite enfance, les impacts durent toute une vie durant. »
Dr Alain Poirier
Médecin et vice-président à la Valorisation scientifique et aux communications, INSPQ
Écouter la balado
Portrait 2017 des tout-petits
« Un bon départ dans la vie permet à l'enfant de devenir un adulte en meilleure santé, plus confiant, et un citoyen plus engagé dans la société. »
Jean-Pierre Hotte
Coprésident de la Grande semaine des tout-petits et président du C.A. d’Avenir d'enfants
Lire le billet de blogue
Fermer

Inscrivez-vous

à notre infolettre pour
ne rien manquer
Je m'abonne!