Observatoire des tout-petits

Afficher le menu
ENEnglish

Taux d'incidence des maladies évitables par la vaccination chez les enfants âgés de 0 à 5 ans

Définition de l’indicateur

Rapport, pour une période donnée, du nombre de cas de maladies évitables par la vaccination chez les enfants 0-5 ans, à la population québécoise des enfants 0-5 ans durant la période.

Fermer

Fait saillant provincial

Au Québec, en 2017, les principales maladies évitables par la vaccination (MEV) déclarées chez les tout-petits demeurent la coqueluche et les infections invasives à pneumocoques, avec des taux d'incidence respectifs de 56 cas et 15 cas pour 100 000 enfants 0-5 ans. Les cas de Hib viennent au troisième rang avec une faible incidence, soit moins d'un cas pour 100 000, suivent ensuite les cas d'oreillons. Enfin, aucun cas n'a été rapporté pour les sept autres MEV visées par la surveillance, soit la diphtérie, le tétanos, l'hépatite B aiguë, le méningo de sérogroupe C, la rougeole, la rubéole et la rubéole congénitale.

Pendant la période d'observation (1991 à 2017), aucun cas de diphtérie, ni de tétanos n'a été rapporté chez les enfants âgés de 0 à 5 ans. Les derniers cas de méningo de sérogroupe C et d'hépatite B aiguë sont survenus respectivement en 2008 et 2009 alors que les derniers cas de rubéole et de rubéole congénitale sont survenus respectivement en 2007 et 2000.
Plus récemment, d'importantes éclosions provinciales d'oreillons et de rougeole sont survenues, occasionnant ainsi une hausse inhabituelle de l'incidence des ces deux MEV. Ainsi, en 2010, l'incidence des oreillons chez les 0-5 ans s'est élevée à plus de 2 cas pour 100 000. En 2011, l'incidence de la rougeole a atteint un seuil inégalé depuis 1991, soit de 17 cas pour 100 000. Une autre éclosion de rougeole, survenue en 2015 dans une communauté faiblement vaccinée, a également occasionné une hausse de l'incidence à plus de 4 cas pour 100 000. Par ailleurs, la coqueluche se caractérise par une activité cyclique, avec des vagues d'activité accrue se produisant aux 3-4 ans.

 

Source des données

Bureau de surveillance et de vigie de la Direction générale adjointe de la protection de la santé publique, DGAPSP, MSSS à partir des rapports produits par l'Infocentre de l'INSPQ, extraction du fichier MADO du 28 novembre 2018.

Source fait saillant provincial

Observatoire des tout-petits en collaboration avec MSSS

Notes

À noter que, pour les années à partir de 2013, il s'agit de données provisoires puisque de nouveaux cas peuvent être saisis. Les modifications apportées au système MADO dans les données historiques (données antérieures à 2013) ne seront pas apparentes à l'Infocentre puisque les données historiques ne sont pas mises à jour quotidiennement.

Les données de l'ensemble du Québec comprennent les déclarations de cas dont le territoire de résidence est inconnu, mais ne comprennent pas les déclarations de cas dont le territoire de résidence est hors Québec.

Calcul des taux d'incidence :  Les estimations de population pour les années 1981 à 1995 n'ont pas été révisées par Statistique Canada selon l'âge et le sexe. Ainsi, les données peuvent différer d'autres sources.

Calcul des intervalles de confiance (I.C.) : Lorsqu'il y a 0 cas au numérateur, l'intervalle de confiance est bâti à partir de la loi de Poisson.

Dates d'introduction des vaccins :

  • Coqueluche : 1946
  • Diphtérie : 1931
  • Tétanos : 1949
  • Hépatite B aiguë : 1994 (en 4e année du primaire - enfants âgés de 9-10 ans); 2013 (chez nouveaux-nés) 
  • Méningo Sérogroupe C : 2001
  • Pneumocoque : décembre 2004 (chez les 0-4 ans / 2-59 mois) 
  • Hib : 1988
  • Rougeole : 1970 (1 dose) ; 1996 (2 doses)
  • Rubéole : 1971
  • Rubéole congénitale : 1971
  • Oreillons : 1976
Fermer

Inscrivez-vous

à notre infolettre pour
ne rien manquer
Je m'abonne!