Observatoire des tout-petits

Afficher le menu
ENEnglish

Taux d'hospitalisation en soins physiques de courte durée pour l'influenza chez les enfants 0-4 ans

Définition de l’indicateur

Rapport, pour une période donnée, du nombre d'hospitalisations en soins physiques de courte durée pour un diagnostic principal (influenza) chez les enfants 0-4 ans, à la population québécoise des enfants 0-4 ans durant la période. 

Fermer

Fait saillant provincial

Au Québec, le taux annuel moyen d'hospitalisation pour influenza a diminué de façon significative entre les périodes 2008-2011 et 2011-2014 (passant de 118 à 90 hospitalisations pour 100 000 enfants 0-4 ans) pour ensuite augmenter significativement pendant la période 2014-2017 à un taux comparable à celui observé en 2008-2011 (119 hospitalisations pour 100 000 enfants 0-4 ans). 

 

Fait saillant régional synthèse

Pendant la période 2014-2017, cinq régions du Québec affichent des taux annuels moyens d'hospitalisation pour influenza chez les enfants 0-4 ans significativement plus élevés que le taux pour l'ensemble du Québec (Saguenay-Lac-St-Jean, Mauricie et Centre-du-Québec, Chaudière-Appalaches, Laurentides et Nunavik) tandis qu’une seule région affiche un taux annuel moyen significativement plus bas que l'ensemble du Québec pendant cette période (Montréal).

Entre les deux périodes d'observation 2008-2011 et 2014-2017, les taux annuels moyens d'hospitalisation pour influenza sont demeurés stables pour toutes les régions du Québec, à l'exception du Nunavik qui a connu une baisse significative entre ces deux périodes. Par ailleurs, trois régions (Abitibi-Témiscamingue, Montérégie et Nunavik) ont connu une baisse significative des taux entre 2008-2011 et 2011-2014.

 

Source des données

MSSS, Fichier des hospitalisations MED-ÉCHO (produit électronique), actualisation découpage territorial version M34-2017;
Base de données sur les congés des patients, Institut canadien d'information sur la santé, actualisation découpage territorial version M34-2017;
MSSS, Estimations et projections démographiques, produit électronique (1981-1995 : version avril 2012, 1996-2036 : version mai 2017).
Rapport de l'onglet Plan national de surveillance produit par l'Infocentre de santé publique à l'Institut national de santé publique du Québec, le 28 novembre 2018.
Mise à jour de l'indicateur le 14 février 2018.

Source fait saillant provincial

Observatoire des tout-petits en collaboration avec MSSS

Source fait saillant régional

Observatoire des tout-petits en collaboration avec MSSS

Mise en garde

À partir de 1996-1997, les données comprennent les hospitalisations des résidents québécois survenues dans les autres provinces canadiennes. Les hospitalisations des résidents québécois survenues dans les autres provinces canadiennes représentent environ 1 % de l'ensemble des hospitalisations des résidents québécois. Cette proportion est toutefois plus élevée dans certaines régions sociosanitaires. Par exemple, pour la période 2011-12 à 2015-16, la proportion d'hospitalisations hors province en soins physiques de courte durée pour les maladies infectieuses présentées de la région de l'Outaouais est de 14,0%, tandis que celle de la région de la Gaspésie - Îles-de-la-Madeleine est de 7,1%.

Notes

Le diagnotic principal (influenza) est défini selon la Classification statistique internationale des maladies et des problèmes de santé connexes, 10e révision (CIM-10, codes J09-J11), qui est une norme internationale pour présenter l’information sur les diagnostics cliniques mise au point par l’Organisation mondiale de la Santé (voir Institut canadien d'information sur la santé).  Selon la CIM-10, il peut s'agir d'une grippe due à un certain virus grippal identifié (J09) (grippe causée par des souches de virus de grippe d'importance épidémiologique spéciale), d'une grippe due à un autre virus grippal identifié (J10) ou, enfin, d'une grippe due à un virus non identifié (J11). 

Le critère des intervalles de confiance (I.C.) disjoints a été appliqué pour conclure à une différence significative entre les taux de l'ensemble du Québec pendant la période d'observation (2008-2011, 2011-2014 et 2014-2017). Le même critère a été appliqué pour conclure à une différence significative entre les taux d'une même région pendant la période d'observation ou entre les taux d'une région et ceux de l'ensemble du Québec. Ce critère, plus conservateur, pourrait occulter des différences significatives pour certaines régions ayant un échantillon plus petit. 

Notes graphiques

Les données de la Côte-Nord pour 2010-2013 et 2013-2016,  les données du Nord-du-Québec, les données de la Gaspésie-Île-de-la-Madeleine pour 2013-2016 de même que les données des Terres-Cries-de-la-Baie-James pour 2013-2016 ne sont pas présentées, car le coefficient de variation est supérieur à 33,33 %.

Fermer

Inscrivez-vous

à notre infolettre pour
ne rien manquer
Je m'abonne!