Observatoire des tout-petits

Proportion d’enfants de 6 mois à 5 ans dont la mère biologique aurait été victime de violence conjugale de manière concomitante durant la période périnatale de l’enfant

Définition de l’indicateur

Nombre d'enfants âgés de 6 mois à 5 ans selon le nombre de formes (0, 1, 2, 3 et plus) différentes de violence conjugale (physique, sexuelle, psychologique et verbale, de contrôle, financière) dont la mère biologique aurait été victime durant la période périnatale de l'enfant parmi l'ensemble des enfants âgés de 6 mois à 5 ans. 

La violence conjugale en période périnatale a été évaluée à l'aide de onze questions.

Dans un premier temps, les questions ont été posées pour évaluer la présence de violence conjugale subie par la mère biologique selon cinq formes de violence (physique, sexuelle, psychologique et verbale, de contrôle, financière) pendant qu'elle était enceinte ou depuis la naissance de l'enfant.

Dans un deuxième temps, si la mère biologique a été victime de violence conjugale pendant qu'elle était enceinte ou depuis la naissance de l'enfant, une autre série de questions ont été posées pour déterminer si la violence s'est produite durant la période périnatale.

Dans un troisième temps, le nombre de formes différentes de violence conjugale dont la mère biologique a été victime pendant qu'elle était enceinte ou entre la naissance de l'enfant et son deuxième anniversaire a été comptabilisé (0, 1, 2, 3 ou plus).

 

 

Fait saillant provincial

Selon l'enquête de 2018, la majorité des enfants de 6 mois à 5 ans (89 %) ont une mère biologique qui n’aurait subi aucune forme de violence conjugale durant la période périnatale de l’enfant. Environ 5 % des enfants ont une mère biologique qui en aurait vécu une forme durant la période périnatale de l’enfant, 3,2 % des enfants ont une mère biologique qui en aurait vécu deux formes, et 2,6 % des enfants ont une mère biologique qui en aurait vécu trois formes ou plus.