Observatoire des tout-petits

Répartition des enfants de moins de 5 ans selon qu'ils fréquentent ou non un service de garde reconnu et selon le type de service de garde fréquenté

Définition de l’indicateur

Nombre d'enfants de moins de 5 ans selon qu'ils fréquentent ou non un service de garde reconnu et selon le type de service de garde fréquenté parmi l'ensemble des enfants de moins de 5 ans au 1er avril. 

Fait saillant provincial

En 2007, 53 % des enfants de moins de cinq ans au Québec fréquentaient un service de garde reconnu. Cette proportion a connu un léger déclin jusqu’en 2009. On observe depuis une augmentation annuelle de la part relative des enfants qui fréquentent un service de garde reconnu. En 2016, celle-ci se situait à 61 %, soit la plus forte proportion enregistrée au cours des dix dernières années d’observation.

La proportion des enfants de moins de cinq ans en garderie non subventionnée a augmenté au Québec entre 2007 et 2016, passant de 1 % à 10 %. Au cours de cette période, les taux de fréquentation des autres types de prestataire de services de garde reconnus sont demeurés relativement stables, ou ont connu une légère diminution. La part relative des enfants bénéficiant de services de garde en milieu familial, par exemple, est passée de 23 % en 2007 à 20 % en 2016.

 

Fait saillant régional synthèse

En 2016, treize des dix-sept régions administratives présentaient un taux de fréquentation des services de garde reconnus supérieur d’au moins un point de pourcentage à celui observé en 2007. 

En 2007, les régions de la Capitale-Nationale et de la Mauricie comptaient les plus fortes proportions d’enfants de moins de cinq ans en services de garde reconnus (60 % et 58 % respectivement). Cette même année, la région de la Côte-Nord présentait le taux de fréquentation le plus faible (45 %). Neuf ans plus tard, en 2016, la Côte-Nord comptait toujours la part relative d’enfants de moins de cinq ans en services de garde reconnus la plus faible (50 %), tandis que les taux de fréquentation dans les régions de la Capitale-nationale et de la Mauricie avaient décliné, se situant cette année-là à 59 % et 55 % respectivement. En 2016, les proportions les plus élevées d’enfants de moins de cinq ans en services de garde reconnus étaient observées à Laval (70 %) et à Montréal (67 %). Neuf ans plus tôt, en 2007, ces deux régions affichaient un taux de fréquentation de 54 %.

En 2007, chacune des régions administratives comptaient de 0 % à moins de 2 % d’enfants de moins de cinq ans en garderie non subventionnée, à l’exception de Montréal (2 %). Neuf ans plus tard, en 2016, les taux de fréquentation de ce type de prestataire de services de garde ont augmenté dans plusieurs régions, se situant notamment à 18 % à Laval, à 17 % à Montréal et à 10 % dans la Capitale-Nationale et en Montérégie.