Observatoire des tout-petits

Consommation de tabac pendant la grossesse

La consommation maternelle de tabac pendant la grossesse, ou l’exposition à la fumée secondaire, est associée à des modifications épigénétiques (influence des facteurs environnementaux sur les gènes) qui affectent le développement du fœtus.

La consommation ou l’exposition au tabac pendant la grossesse augmente le risque d’avortement spontané, d’accouchement prématuré ou encore, d’altérations du développement et des fonctions du placenta. Les bébés dont la mère a consommé ou a été exposée au tabac pendant la grossesse sont plus à risque de présenter des retards cognitifs et moteurs et d’éprouver des problèmes de santé physique (problèmes de vision – strabisme et rétinopathie). Les effets de la consommation de tabac (ou de l’exposition) pendant la grossesse peuvent perdurer jusque chez les enfants d’âge préscolaire. Ces derniers sont plus à risque de présenter des retards de langage, des retards cognitifs, des problèmes de comportement et des problèmes de santé physique (asthme, allergies, problèmes de vision – myopie, hypermétropie, astigmatisme, etc.).

 

Recension

Bibliothèques du CHU Sainte-Justine

Rédaction

Observatoire des tout-petits

Références

Knopik, V. S.,  Maccani, M. A. et al. (2012). The epigenetics of maternal cigarette smoking during pregnancy and effects on child development. Dev Psychopathol, 24(4), 1377-1390.

Gaysina, D.,  Fergusson, D. M. et al. (2013). Maternal smoking during pregnancy and offspring conduct problems: evidence from 3 independent genetically sensitive research designs. JAMA Psychiatry, 70(9), 956-963.

Chen, R., Clifford, A. et al. (2013). Is exposure to secondhand smoke associated with cognitive parameters of children and adolescents?--a systematic literature review. Ann Epidemiol, 23(10), 652-661. 

Fernandes, M.,  Yang, X. et al. (2015). Smoking during pregnancy and vision difficulties in children: a systematic review. Acta Ophthalmol, 93(3), 213-223.