Observatoire des tout-petits

Afficher le menu
ENEnglish

Déménagements

Les déménagements fréquents pendant la petite enfance ont été associés à des difficultés émotives et sociales.

Lire la suite

La proportion d’enfants vulnérables dans au moins un domaine de développement est plus élevée chez les enfants dont les parents ont déménagé deux fois ou plus dans les cinq années précédant l’enquête que ceux qui ont déménagé une fois ou moins.
Il faut toutefois être prudent puisque le déménagement peut également être associé à un autre événement potentiellement stressant pour l’enfant, par exemple la séparation des parents, la recomposition familiale ou encore l’arrivée d’un nouveau bébé dans la famille.

Recension

Observatoire des tout-petits

Rédaction

Observatoire des tout-petits

Références

COLEY, R. L. et M. KULL (2016). “Cumulative, TimingSpecific, and Interactive Models of Residential Mobility and Children’s Cognitive and Psychosocial Skills”, Child Development, vol. 87, no 4, juillet, p. 1204-1220.

LAVOIE, Amélie (2019). Enquête québécoise sur le parcours préscolaire des enfants de maternelle 2017. Examen du lien entre la fréquentation des services de garde et le développement des enfants de maternelle, [En ligne], Québec, Institut de la statistique du Québec, Tome 2, 82 p.

Fermer

Nombre de déménagements dans les cinq dernières années

En 2017, un peu plus de la moitié des enfants de maternelle (56%) ont des parents n’ayant pas déménagé au cours des cinq dernières années. Les parents d’environ 44% des enfants de maternelle ont déménagé au moins une fois durant cette période: 26% ont des parents qui l’ont fait une seule fois, tandis que ce fut le cas deux fois pour les parents de 10% des enfants et trois fois ou plus pour les parents de 7% des enfants.

En savoir plus
 
Fermer

Inscrivez-vous

à notre infolettre pour
ne rien manquer
Je m'abonne!