Observatoire des tout-petits

MenuAfficher le menu
ENEnglish

Faire la lecture à haute voix ou raconter des histoires

Définition de l’indicateur

Répartition des enfants de maternelle selon la fréquence à laquelle un adulte de la maison leur a fait la lecture à haute voix ou leur a raconté des histoires dans l’année précédant leur entrée à la maternelle

Fermer

Fait saillant provincial

En 2017, 41% des enfants de la maternelle s'étaient fait lire ou raconter des histoires par un adulte de la maison tous les jours dans l'année précédant son entrée à l'école, alors que pour 39% des enfants, la fréquence était de «quelques fois par semaine». Environ un enfant sur cinq (20%) s’est fait lire des histoires une fois par semaine ou moins durant cette période. 

 

Fait saillant régional synthèse

En 2017, la proportion d'enfants de la maternelle qui se sont fait lire ou raconter des histoires par un adulte de la maison tous les jours dans l'année précédant son entrée à l'école était plus élevée à Montréal que dans le reste du Québec. Au contraire, cette proportion était plus faible dans les régions suivantes: Saguenay-Lac-Saint-Jean, Abitibi-Témiscamingue, Chaudière-Appalaches et Centre-du-Québec.

 

Source des données

Institut de la statistique du Québec, Enquête québécoise sur le parcours préscolaire des enfants de maternelle 2017.

Source fait saillant provincial

Institut de la statistique du Québec

Source fait saillant régional

Institut de la statistique du Québec

Mise en garde

Pour certaines régions, le coefficient de variation est compris entre 15% et 25%. Il faut interpréter ces données avec prudence. Pour d'autres régions, le coefficient de variation est supérieur à 25%. Ces données constituent donc des estimations imprécises fournies à titre indicatif seulement. Voir le tableau des données régionales pour plus de détails.
Fermer

Inscrivez-vous

à notre infolettre pour
ne rien manquer
Je m'abonne!