Observatoire des tout-petits

Prévalence annuelle des enfants âgés de 6 mois à 5 ans qui ont été exposés à la violence conjugale envers la mère, envers le père

Définition de l’indicateur

Nombre d'enfants âgés de 6 mois à 5 ans exposés à la violence conjugale envers la mère/le père parmi l'ensemble des enfants âgés de 6 mois à 5 ans.

L’exposition à la violence conjugale fait référence aux enfants qui ont connaissance ou qui sont témoins d’actes de violence conjugale à l'endroit du parent (mère/père) de la part d'un partenaire ou d'un ex-partenaire amoureux. 

Cet indicateur détermine si les enfants ont été exposés à la violence conjugale envers la mère (oui/non) lorsque le répondant est la mère, ou envers le père (oui/non) lorsque le répondant est le père. 

Dans l’enquête de 2018, l’exposition des enfants à la violence conjugale a été évaluée à l’aide de onze questions.

Dans un premier temps, les questions ont été posées pour évaluer la présence de violence conjugale selon cinq formes de violence (physique, sexuelle, psychologique et verbale, de contrôle, financière) subie par la personne répondante, qu’elle soit la mère ou le père.

Dans un second temps, les personnes ayant subi l'un ou l'autre des gestes de violence conjugale (parmi les 5 formes de violence évaluée) ont ensuite été questionnées sur l’exposition de l’enfant ciblé dans l’enquête à l'un ou l'autre de ces gestes de violence. 

 

Fermer

Fait saillant provincial

En 2018, 5 % des enfants de 6 mois à 5 ans ont été exposés à de la violence conjugale subie par la mère. La proportion d'enfants de ce groupe d'âge ayant été exposés à de la violence conjugale subie par le père s'établit à environ 3,5 %**.

 

Source des données

Institut de la statistique du Québec, La violence familiale dans la vie des enfants du Québec, 2018.

Source fait saillant provincial

Institut de la statistique du Québec

Mise en garde

En raison de la taille réduite de l’échantillon des mères d’enfants âgés de 6 mois à 5 ans et surtout de celui des pères d’enfants du même groupe d’âge, il est possible que certaines estimations aient un coefficient de variation (CV) élevé et, de ce fait, qu’elles soient moins précises. Ainsi, lorsque le coefficient de variation est élevé, il faut user de prudence dans l’interprétation des données. Télécharger le tableau des données provinciales pour plus d'information.

Publications

Clément, M.-È., D. Julien, S. Lévesque et J. Flores (2019). La violence familiale dans la vie des enfants du Québec, 2018,  Québec, Institut de la statistique du Québec. 

Fermer

Inscrivez-vous

à notre infolettre pour
ne rien manquer
Je m'abonne!