Observatoire des tout-petits

Proportion de mères/pères d'enfants âgés de 6 mois à 5 ans qui se situent au niveau élevé de l'indice de stress lié à la conciliation des obligations familiales et extrafamiliales

Définition de l’indicateur

Nombre de mères/pères d’enfants âgés de 6 mois à 5 ans qui se situent au niveau élevé de l’indice de stress lié à la conciliation des obligations familiales et extrafamiliales parmi l’ensemble des mères/pères d’enfants âgés de 6 mois à 5 ans.

L’indice de stress lié à la conciliation des obligations familiales et extrafamiliales est construit à partir de la somme des scores obtenus à trois questions tirées du questionnaire Balancing Jobs and Family Life (Bohen et Viveros-Long, 1981) et adaptées par R. E. Tremblay et L. Séguin de l’Université de Montréal (Thibault et autres, 2003).

Le niveau de stress lié à la conciliation des obligations familiales et extrafamiliales est considéré élevé si la somme des scores est égale ou supérieure à 11, la valeur du 80e percentile (quintile supérieur) de la distribution combinée des scores des mères et des pères. 

À noter que cet indice concerne le stress lié à la « conciliation des obligations familiales et extrafamiliales » plutôt qu’à la « conciliation travail-famille ».


Bohen, H. H. et  Viveros-Long, A. (1981). Balancing Jobs and Family Life: Do Flexible Work Schedules Help?, Philadelphie: Temple University Press.

THIBAULT, J., JETTÉ, M., DESROSIERS, H.  et  GINGRAS, L. (2003).  Aspects conceptuels et opérationnels, section I – L’ÉLDEQ : présentation de l’étude et des instruments de collecte des volets 1999 et 2000. Dans Étude longitudinale du développement des enfants du Québec (ÉLDEQ 1998-2002) – De la naissance à 29 mois (vol. 2 no 12, p. 18-90). Québec : Institut de la statistique du Québec.

Fait saillant provincial

Au Québec en 2018, les mères d'enfants âgés de 6 mois à 5 ans sont plus nombreuses, en proportion, que les pères à se situer au niveau élevé de l'indice de stress lié à la conciliation des obligations familiales et extrafamiliales (39 % c. 23 %). Cette proportion est plus élevée qu'en 2012 chez les mères. Aucune différence significative n'est observée chez les pères entre 2012 et 2018.

 
 

Source des données

Institut de la statistique du Québec, La violence familiale dans la vie des enfants du Québec, 2012 et 2018. Les attitudes parentales et les pratiques familiales.

Source fait saillant provincial

Institut de la statistique du Québec

Mise en garde

Étant donné qu’un niveau élevé de stress lié à la conciliation des obligations familiales et extrafamiliales est défini à partir de la distribution des scores (quintile supérieur) plutôt qu’à partir d’un seuil fixé à l’avance tel un seul clinique validé, les proportions obtenues ne doivent pas être considérées comme des estimations de la proportion des mères/pères qui présentent un niveau élevé de stress lié à la conciliation des obligations familiales et extrafamiliales. Par contre, ces proportions peuvent servir à la comparaison entre les mères et les pères ou encore à la comparaison entre deux éditions de l’enquête. Pour ce faire, il faudrait garder le même seuil.

Publications

CLÉMENT, Marie-Ève, Dominic JULIEN, Sylvie LÉVESQUE et Jasline FLORES (2019). La violence familiale dans la vie des enfants du Québec, 2018Les attitudes parentales et les pratiques familiales. Résultats de la 4e édition de l’enquête, [En ligne], Québec, Institut de la statistique du Québec, 150 p. 

CLÉMENT, Marie-Ève, Francine BERNÈCHE, Claire CHAMBERLAND et Catherine FONTAINE (2013). La violence familiale dans la vie des enfants du Québec, 2012. Les attitudes parentales et les pratiques familiales, [En ligne], Québec, Institut de la statistique du Québec, 146 p. 

Fermer

Inscrivez-vous

à notre infolettre pour
ne rien manquer