Observatoire des tout-petits

	Les moments forts de 2021
13 janvier 2022

Les moments forts de 2021

La dernière année a amené son lot de défis, avec une pandémie qui n’est pas prête à tirer sa révérence. Mais elle a aussi apporté plusieurs bonnes nouvelles qui sont venues illuminer la vie des tout-petits et de leur famille… Nous vous en proposons une sélection, réalisée avec l’aide de nos partenaires.

1. Le dépôt du rapport de la Commission Laurent

Après deux ans de travaux, la Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse, sous la présidence de Régine Laurent, a déposé son rapport. La soixantaine de recommandACTIONS visent la création d’un « véritable cercle de bienveillance » autour de nos enfants pour éviter que des drames, comme le décès de la fillette de 7 ans à Granby, se reproduisent. L’augmentation du budget alloué à la prévention est entre autres suggérée afin d’offrir un accompagnement « précoce, intensif, continu et stable » aux enfants et à leur famille. Pour donner suite au rapport de la Commission Laurent, le gouvernement a déposé en décembre le projet de loi réformant la Loi sur la protection de la jeunesse ainsi que les premières étapes de mise en œuvre des recommandations.

Détails et réactions des partenaires

2. Un RQAP plus flexible

À la fin 2020, le gouvernement québécois a adopté La Loi visant principalement à améliorer la flexibilité du régime d’assurance parentale afin de favoriser la conciliation famille-travail (communément appelée la loi 51). Mais c’est le 1er janvier 2021 que la plupart des nouvelles mesures sont entrées en vigueur. Celles-ci améliorent la flexibilité du RQAP en ce qui concerne la période d’utilisation des prestations en plus de réduire certaines inégalités de genre à l’égard des familles monoparentales, adoptantes et à naissances ou à adoptions multiples.

Détails et réactions des partenaires

3. L’assurance maladie accessible à tous les enfants

Depuis le 22 septembre, tous les enfants résidant ou séjournant au Québec, peu importe leur lieu de naissance ou leur statut au Canada, sont admissibles aux régimes d’assurance maladie et d’assurance médicaments (sous certaines conditions). Le délai de carence de trois mois est également aboli pour tous les mineurs. Voilà une avancée considérable pour les tout-petits issus de familles migrantes ! L’Observatoire espère l’élargissement de la couverture publique des soins de santé pendant la grossesse, une étape déterminante dans le développement de l’enfant.

Détails et réactions des partenaires

4. Une première politique nationale pour les personnes proches aidantes

Les parents d’enfants à besoins particuliers (p. ex. : déficience physique, sensorielle ou intellectuelle ; maladie chronique ; trouble de langage, d’apprentissage, du développement, du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité) ont accueilli avec intérêt la première Politique nationale pour les personnes proches aidantes déposée en avril, suivie du plan d’action gouvernemental 2021-2026 à l’automne. Les 61 mesures contenues dans le plan, qui viennent avec un budget de plus de 200 millions de dollars pour cinq ans, visent à reconnaître et à mieux soutenir les personnes proches aidantes et ainsi contribuer à leur santé, à leur bien-être et à leur qualité de vie.

Lire le communiqué officiel

5. Une Charte municipale pour la protection de l’enfant

L’année 2021 a marqué le centième anniversaire de décès d’Aurore Gagnon « l’enfant martyr ». En souvenir de sa mémoire, le village de Fortierville où elle a vécu a lancé une invitation à toutes les municipalités du Québec d’adopter la Charte municipale pour la protection de l’enfant. En signant la Charte, les municipalités s’engagent à adhérer au mouvement et aux valeurs de bienveillance et à poser des gestes pour favoriser et promouvoir la protection des enfants et prévenir la négligence et la maltraitance.

Détails et réactions des partenaires

6. Des fonds pour permettre aux organismes communautaires du Grand Montréal d’accéder à la propriété

Afin d’aider les organismes communautaires de la Communauté métropolitaine de Montréal à faire face au problème d’insécurité locative, Centraide du Grand Montréal et la Coalition montréalaise des tables de quartiers ont mobilisé une quinzaine de partenaires pour mettre sur pied l’Initiative immobilière communautaire du Grand Montréal. Ce fonds d’investissement de 18,6 millions de dollars vient soutenir l’accès à la propriété des organismes communautaires de la région montréalaise, dont plusieurs œuvrent auprès des jeunes familles, et par le fait même contribue à leur développement et à leur pérennité.

Détails et réactions des partenaires

7. Soutien pour l’amélioration de l’offre de services de première ligne auprès des populations autochtones et ouverture d’une clinique mère-enfant (0-5 ans)

En mai, le gouvernement a annoncé un soutien financier afin d’améliorer l'offre de services de première ligne aux populations autochtones. Ce financement représente une avancée majeure dans la reconnaissance des spécificités des Premières Nations dans l’offre de soins, de services de santé et de services sociaux de première ligne. Il vient également reconnaître le travail de longue haleine du Centre d’amitié autochtone de Val-d’Or (CAAVD) et du Regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec (RCAAQ) dans le cadre de l’implantation de la première clinique en santé autochtone au Québec. En place depuis 2011, cette clinique est un exemple concret d’un partenariat réussi entre le réseau public de santé et les services dédiés aux Autochtones. En juin 2021, la clinique a également ajouté une corde à son arc avec l’ouverture d’une clinique mère-enfant (0-5 ans) qui permet d’offrir un service complet de périnatalité sociale, de la grossesse au suivi avec l’enfant. Le but est de faire les choses différemment du réseau public, en étant plus axés sur le communautaire et en tenant compte des aspects culturels de guérison traditionnelle. Ces avancées contribueront à bâtir le mieux-être et à améliorer l’état de santé et les conditions de vie des tout-petits autochtones en milieu urbain.

Détails et réactions des partenaires

8. Le financement de quatre cliniques pour les mères adolescentes et leurs bébés

Le gouvernement a annoncé une aide financière à quatre établissements hospitaliers universitaires à partir de 2021 pour soutenir les services offerts aux mères adolescentes et à leurs bébés. Le CHU Sainte-Justine, les CHU de Québec et de Sherbrooke ainsi que le Centre universitaire de santé McGill pourront donc renforcer leur offre de services afin d’améliorer l’état de santé des bébés à naître, des femmes enceintes et de leur partenaire, puis d’assurer le développement optimal des enfants de 0 à 2 ans.

Lire le communiqué officiel

Lire la réaction d’une infirmière travaillant auprès de cette clientèle depuis une quinzaine d’année

9. Le lancement d’un cadre de référence pour soutenir l’éducation par la nature des tout-petits

L’Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE), avec le soutien du ministère de la Famille, a publié au printemps un cadre de référence pour encourager l’implantation de l’éducation par la nature dans les services de garde éducatifs à l’enfance de la province. S’inspirant entre autres des approches scandinaves d’immersion en forêt, le Projet Alex (pour « à l’extérieur ») croit à la contribution de l’éducation par la nature dans le développement global des jeunes enfants et l’éveil de leur sensibilité écologique.

Détails et réactions des partenaires

10. Un plan d’action pour que chaque enfant ait accès à une place en service de garde

À la suite des consultations sur l’avenir du réseau des services de garde éducatifs à l’enfance, qui se sont déroulées d’avril à juin, le ministère de la Famille a déposé en octobre son plan d’action visant à compléter et moderniser le réseau, ce qui représente un investissement global de 3 milliards de dollars d’ici 2025. Parmi les objectifs soulevés : la création de suffisamment de places (qu’on souhaite de qualité) pour répondre aux besoins des familles et contribuer à une plus grande équité financière entre les familles. L’offre de service des haltes-garderies communautaires est également élargie pour répondre aux besoins atypiques de parents qui travaillent ou qui étudient. Ce réseau devient ainsi un véritable complément à celui des services éducatifs à la petite enfance.

Détails et réactions des partenaires

11. La poursuite de la démarche COSMOSS malgré la pandémie

En 2017, à la suite du premier portrait régional sur la première transition vers l’école, les partenaires COSMOSS de toutes les MRC du Bas-Saint-Laurent se sont mobilisés pour améliorer l’entrée scolaire des tout-petits. Depuis, des conventions de collaboration entre les acteurs de la petite enfance, des milieux scolaire et communautaire, de la santé et des services sociaux ont été mises en place. L’année 2021 se distingue par la réalisation d’un deuxième état de la situation sur la première transition vers l’école, afin de voir l’évolution depuis l’automne 2017. Malgré la pandémie, l’équipe COSMOSS a pu observer une amélioration significative du partage de la responsabilité dans l’accompagnement des enfants ayant des besoins particuliers – avec ou sans diagnostic – afin d’informer les parents, planifier les activités transitionnelles et partager les informations concernant l’enfant avec l’autorisation du parent. Les écoles et centres de services scolaires, les CISSS, les centres de la petite enfance et les organismes communautaires Famille participent ainsi à un comité de transition où l’on consolide le partenariat, afin de contribuer au développement de la relation école-famille.

12. Une année somme toute réjouissante pour de nombreux partenaires

Si l’année 2021 a encore une fois été la source de nombreux défis et de constante adaptation pour les organisations, elle a également été l’occasion de souligner bon nombre de moments charnières. Tout d’abord, la Fondation Olo a célébré ses 30 ans, soit plus de 250 000 bébés nés en santé partout au Québec grâce au travail de multiples intervenantes sur le terrain. Toujours en périnatalité, l’année 2021 a été faste en reconnaissance pour La Maison Bleue : l’organisme a reçu le Prix de l’impact social de L’actualité dans la catégorie Santé et bien-être, ainsi que le Grand Prix Hippocrate, fondé par le magazine Le Patient. L’organisation se réjouit aussi de voir que de plus en plus de familles au Québec bénéficient de services en périnatalité sociale. Ses équipes sont fières d'accompagner 10 nouveaux projets pour les outiller dans leur démarrage de projet et leur travail quotidien auprès des familles.

En plus d’être un pilier en matière d’insécurité alimentaire, le Dispensaire diététique de Montréal a poursuivi cette année son positionnement dans le milieu de la périnatalité. Grâce à des démarches telles qu’une contribution au Collectif petite enfance et la consolidation des actions avec la Maison Bleue, l’organisation est en mesure de vulgariser et rendre accessible à la population générale ses connaissances et expertises acquises dans ce domaine.

Toutes ces organisations tenaient également à souligner la résilience de leurs équipes et de leurs clientèles dans ce contexte pandémique.

Du côté des haltes-garderies communautaires, elles ont vu leur enveloppe budgétaire doubler lors de la mise à jour économique du 25 novembre, passant de 6 à 12 millions annuellement. Cette hausse leur permettra de bonifier leur offre de service afin de répondre aux besoins des parents. D’ailleurs, pour la deuxième année de suite, la Fédération québécoise des organismes communautaires Famille a voulu souligner les efforts des parents avec sa campagne « Bravo les parents », qui s’est tenue du 24 mai au 6 juin 2021 :

« Parce que dans toutes nos différences, on vit tous la même chose. Et dans les bons comme les moins bons moments, ce qui nous unit c’est de vouloir le bien-être et le bonheur de nos enfants. Nous sommes parfaitement imparfaits, jour après jour, et c’est correct! » - Fédération québécoise des organismes communautaires Famille

 

Bonne année à tous!

 

Par Amélie Cournoyer et Geneviève Joseph

Fermer

Inscrivez-vous

à notre infolettre pour
ne rien manquer
Je m'abonne!