Observatoire des tout-petits

Afficher le menu
ENEnglish

Dans quels environnements grandissent
les tout-petits québécois?

DES RISQUES

Si les conditions de vie et les environnements dans lesquels grandissent les tout-petits québécois se sont globalement améliorés au cours des dix dernières années, certains indicateurs demeurent préoccupants. C’est le cas notamment du logement, de la sécurité alimentaire et des conduites parentales à caractère violent.

SÉCURITÉ ALIMENTAIRE

Les pressions économiques que subissent les familles ont également des effets sur leur alimentation.

En 2013-2014, environ
8% des familles ayant des enfants âgés de moins de 6 ans étaient en situation d’insécurité alimentaire.

Cela signifie qu’elles n’avaient pas accès à des aliments sains et nutritifs, en quantité suffisante. Cette proportion est demeurée stable depuis 2005. La proportion de familles ayant des enfants âgés de moins de 6 ans en situation d’insécurité alimentaire grave se maintient pour sa part à environ 2,0 %.

Source : Statistique Canada, Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC), fichiers de partage, adapté par l'Institut de la statistique du Québec.


En quoi s’agit-il d’informations préoccupantes?

Selon les chercheurs, les enfants en situation d’insécurité alimentaire ou vivant avec un adulte en situation d’insécurité alimentaire, seraient plus à risque de présenter des problèmes d’anxiété, de dépression ou encore d’agressivité et d’hyperactivité. Leur capacité d’attention et de concentration pourrait être plus faible. Ils seraient aussi plus à risque de présenter des retards en ce qui a trait à leur développement cognitif, moteur et neurophysiologique. L’insécurité alimentaire est également associée aux maladies chroniques durant la petite enfance.