Observatoire des tout-petits

Afficher le menu
ENEnglish
Violence et
maltraitance
Les tout-petits québécois sont-ils à l'abri ?

Les conséquences de la maltraitance

Les tout-petits pourraient être plus vulnérables à la maltraitance que les enfants plus vieux puisqu’ils sont moins exposés au regard extérieur. En effet, ils se retrouvent parfois isolés à la maison contrairement aux enfants plus âgés qui fréquentent une école.

Les impacts négatifs de la maltraitancepeuvent toucher plusieurs aspects du développement d’un enfant.

Impact de la maltraitance - cognitif

Développement cognitif

retard de langage, problèmes d’attention, problèmes de mémoire.
Impact de la maltraitance - physique

Développement physique

modification de la structure du cerveau, malnutrition, problèmes de vision et d’audition, carie dentaire, épilepsie, paralysie.
Impact de la maltraitance - fillette
Impact de la maltraitance - social

Développement social

retrait, évitement, colère, agressivité, opposition.
Impact de la maltraitance - affectif

Développement affectif

comportements dépressifs, anxiété, faible estime de soi, difficultés de contrôle des émotions.

Ces impacts peuvent persister jusqu’à l’âge adulteet se manifester tout au long de la vie.

En plus de l’impact sur la vie des victimes, la maltraitance entraîne des coûts pour toute la société. Au Canada et aux États-Unis, des chercheurs ont dressé une liste des coûts sociaux et économiques associés à la maltraitance qui incluent les frais de soins de santé, d’éducation spécialisée, de services sociaux, du système judiciaire de même que les pertes de revenus. Selon une étude réalisée en 2003, le coût annuel de la maltraitance au Canada s’élève ainsi à 15,7 milliards de dollars.