Observatoire des tout-petits

Afficher le menu
ENEnglish
	Politiques municipales : développons un réflexe social
24 janvier 2017

Politiques municipales : développons un réflexe social

La ville de Montréal adoptera sa toute première Politique de développement social. Pour l’occasion, la Fondation Lucie et André Chagnon a déposé un mémoire, pour faire en sorte qu'un « réflexe social » se manifeste dans toutes les décisions. La future Politique de développement social de la Ville de Montréal entend favoriser le développement du plein potentiel des individus et des collectivités. Cette vision rejoint celle de la Fondation Lucie et André Chagnon qui souhaite contribuer à ce que le Québec soit une société solidaire, juste et inclusive qui permette à chaque enfant, chaque famille de se réaliser et d'y participer pleinement.

Selon la Fondation, pour que les mesures qui en découleront aient des retombées efficaces et durables et pour faire en sorte qu'un « réflexe social » se manifeste dans toutes les décisions, la toute première Politique de développement social de Montréal devra :

  • Impliquer les citoyens ainsi que les acteurs de la société civile, et tenir compte de leur opinion dans la prise de décision en les outillant pour favoriser leur participation, tout en contribuant au renforcement et à la création d'espaces d'expression citoyenne et jeunesse (comités de quartier, associations de parents, groupes de citoyens) sans oublier de donner la parole à ceux et celles qui n'ont pas forcément la possibilité ou les moyens de s'exprimer.
  • S'inscrire dans une vision et une action municipales intégrées en favorisant la synergie et l'harmonisation à plusieurs niveaux, que ce soit entre le palier régional, les arrondissements et les quartiers, ou entre les diverses politiques municipales de la Ville.
  • Mobiliser l'ensemble de la collectivité montréalaise et s'appuyer sur l'expertise des acteurs déjà en place en reconnaissant et soutenant le rôle des organismes communautaires comme des acteurs clés de proximité, en évitant de multiplier la création de nouveaux espaces de concertation et en misant sur la force d'analyse des concertations déjà existantes, notamment les tables de quartier.
  • Se donner des objectifs prioritaires et suivre la mise en œuvre de la Politique par un mécanisme qui permettra d'en évaluer la réussite, de tirer des apprentissages - qui pourront être partagés avec l'ensemble des acteurs concernés (municipaux, administratifs, de la collectivité…) - et d'apporter les ajustements nécessaires.

Lire le mémoire