Observatoire des tout-petits

Afficher le menu
ENEnglish

Consommation d’alcool
pendant la grossesse

La consommation d’alcool pendant la grossesse entraîne des conséquences nocives pour le développement et le bien-être de l’enfant.

Lire la suite

La littérature scientifique ne permet pas d’identifier précisément les effets associés à une faible exposition prénatale à l’alcool (entre 1 et 7 consommations par semaine, selon les études). Les recherches mettent toutefois clairement en évidence les conséquences délétères associées à une consommation modérée à élevée (5 à 30 consommations par semaine, selon les études) sur le développement des enfants âgés de 0 à 5 ans. Les séquelles en ce qui a trait à la motricité globale se présentent chez le bébé (faible tonus musculaire, anomalies dans les réflexes), chez le bambin (délai dans l’acquisition de la marche) et chez l’enfant d’âge préscolaire (difficultés de coordination et d’équilibre). Les atteintes peuvent aussi affecter la motricité fine de ces enfants et entraîner des difficultés de coordination main-yeux, de précision, de dextérité et de vitesse d’exécution. Des niveaux modérés à élevés de consommation sont également associés à des difficultés socioaffectives et à des problèmes de conduite. Une consommation abusive d’alcool, lors d’un seul événement (beuverie), peut aussi être associée à des atteintes cognitives chez l'enfant. Enfin, une consommation élevée ou abusive d’alcool lors de la grossesse peut entraîner le syndrome de l’alcoolisation fœtale ou un trouble du spectre de l’alcoolisation fœtale, caractérisé par un retard de croissance, des anomalies faciales et neurologiques, de même que par des déficits cognitifs (attention, mémoire, etc.) et moteurs (motricité fine et globale).

Recension

Bibliothèques du CHU Sainte-Justine

Rédaction

Observatoire des tout-petits

Références

Bay, B. et U. S. Kesmodel (2011). Prenatal alcohol exposure - a systematic review of the effects on child motor function. Acta Obstet Gynecol Scand, 90(3), 210-226.

Doney, R.,  Lucas, B. R. et al. (2014). Fine motor skills in children with prenatal alcohol exposure or fetal alcohol spectrum disorder. J Dev Behav Pediatr, 35(9), 598-609.

Flak, A. L., Su, S. et al. (2014). The association of mild, moderate, and binge prenatal alcohol exposure and child neuropsychological outcomes: a meta-analysis. Alcohol Clin Exp Res, 38(1), 214-226.

Foltran, F.,  Gregori, D. et al. (2011). Effect of alcohol consumption in prenatal life, childhood, and adolescence on child development. Nutr Rev, 69(11), 642-659.

Lucas, B. R.,  Latimer, J. et al. (2014). Gross motor deficits in children prenatally exposed to alcohol: a meta-analysis. Pediatrics, 134(1), e192-209.

Fermer

Proportion d'enfants dont la mère a consommé de l'alcool pendant la grossesse

Environ 34 % d'enfants de 6 mois nés entre juin et novembre 2005 au Québec ont une mère qui a consommé de l’alcool pendant la grossesse.

En savoir plus