Observatoire des tout-petits

Afficher le menu
ENEnglish

Conduites parentales
à caractère négligent

Dans la population générale, on estime qu’environ un enfant  sur cinq vivra au moins une forme de conduites parentales à caractère négligent au cours d’une année, la négligence de supervision affectant plus particulièrement les tout-petits (0-5 ans).

Lire la suite

Les impacts de ces omissions sur le bien-être et le développement des tout-petits dans la population sont encore peu documentés; la grande majorité des études ayant été réalisée soit auprès des adultes de manière à connaître leur vécu dans l’enfance ou auprès des enfants suivis dans les services de protection. À court terme pourtant, ces études ont montré que les enfants d’âge scolaire victimes de négligence sont plus à risque de présenter des symptômes de dépression, d’avoir des idées suicidaires, des difficultés relationnelles avec leurs pairs et des troubles d’apprentissage. À long terme, une méta-analyse montre que la négligence entraîne aussi  des problèmes de santé mentale tels que l’anxiété et la dépression ainsi que des problèmes de consommation abusive de drogues et des comportements sexuels à risque. Les impacts seront d’autant plus grands si la négligence est accompagnée d’autres formes de violence à l’endroit de l’enfant.

Recension

Chaire de recherche du Canada sur la violence faite aux enfants

Rédaction

Chaire de recherche du Canada sur la violence faite aux enfants

Références

Clément, M.-È., Bérubé, A. et Chamberland, C. (accepté). Prevalence and risk factors of child neglect in the general population. Public Health.

Holt, M. K., Straus, M. A. et Kaufman-Kantor (2004). A shorty form of the parent-report multidimensional negletful behavior scale, Durham, Family Research Laboratory.

Maguire, S. A., Williams, B., Naughton, A.M. Cowley, L. E., Mann, M. K., Teague, M. et Kemp, A.M. (2015). A systematic review of the emotional, behavioural and cognitive features exhibited by school-aged children experiencing neglect or emotional abuse. Child : Care, Health and Development, 41(6), 641-653.

Norman, R. E., Byambaa, M., De, R., Butchart, A., Scott, J. et Vos, T. (2012). The long-term health consequences of child physical abuse, emotional abuse, and neglect : A systematic review and meta-Analysis. Plos Medicine, 9(11).

Stoltenborgh, M., Bakermans-Kranenburg, M. J. et van Ijzendoorn, M. H. (2013). The neglect of child neglect: a meta-analytic review of the prevalence of neglect. Soc Psychiatry Psychiatr Epidemiol, 48(3), 345-355. doi: 10.1007/s00127-012-0549-y

Fermer

Proportion des enfants âgés de 6 mois à 4 ans et de 5 à 9 ans victimes d'au moins une conduite à caractère négligent par un adulte de la maison

On estime qu’en 2012, 28 % des enfants québécois âgés de 6 mois à 4 ans ont fait l’objet d’au moins une conduite parentale à caractère négligent au sein de leur famille sur une période de 12 mois. Quant aux enfants âgés de 5 à 9 ans, plus précisément ceux «qui fréquentent l’école et ont des travaux scolaires à faire », 32 % d’entre eux se sont trouvés dans cette situation.

En savoir plus
 

Répartition des enfants âgés de 6 mois à 4 ans et de 5 à 9 ans selon le nombre de conduites parentales à caractère négligent à leur endroit par un adulte de la maison au cours des 12 derniers mois

En 2012, on estime qu’environ 7 enfants québécois sur 10 n’ont subi aucune conduite parentale à caractère négligent sur une période de 12 mois (72 % des enfants âgés de 6 mois à 4 ans et 68 % des enfants âgés de 5 à 9 ans). Toutefois, près de 3 enfants sur dix sont touchés par une conduite parentale à caractère négligent, tant chez les 6 mois à 4 ans que chez les 5 à 9 ans alors qu'environ 2 % font l’objet de deux conduites ou plus au cours d’une année.

En savoir plus